• Save

Au moment où l’on apprend sous manche la perquisition de l’Etat de Côte d’Ivoire par la voix de Ly Kadiatou, agent judiciaire du Trésor, portant sur les comptes bancaires de Guillaume Soro Kigbafori ; cette sortie dont est coutumier le président de Générations et Peuples Solidaires, ne peut passer inaperçue. En effet, ce vendredi 3 juillet, comme il en a l’habitude à l’instar de bien de vendredis, Guillaume Soro a exhorté les fidèles musulmans. Tout comme il le fait souvent également avec les chrétiens. Son exhortation de ce vendredi 3 juillet a porté sur la Sourate Ibrahim en ses versets 27-28 :« Allah affermit les croyants par une parole ferme, dans la vie présente et dans l’au-delà. Tandis qu’il égare les injustes. Et Allah fait ce qu’il veut. Ne vois-tu pas ceux qui troquent les bienfaits d’Allah contre l’ingratitude et établissent leur peuple dans la demeure de la perdition ? ».

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Guillaume Soro-Après sa condamnation à 20 ans de prison-Ses comptes bancaires saisis

Voici les commentaires que Guillaume Soro fait de ces versets, en guise d’enseignements : “Je tire de ce texte trois enseignements. D’abord, que celui qui agit dans la foi, la justice, la vérité et la droiture, vivra éternellement par la grâce d’Allah. Ce qui veut dire que nous pouvons dès à présent avoir un pied dans le paradis, si nous restons fermement attachés aux principes divins. Ensuite, nous apprenons que Dieu égare les injustes. Ceux qui piétinent les lois divines sont aussitôt orientés par Dieu vers leur maître attitré, le Prince des Ténèbres, Satan, qui les incite à découvrir davantage les œuvres du mal qu’ils adorent.

Le trou du temps les attend. Enfin, ce texte nous apprend à ne pas envier la gloire des méchants. C’est une gloire éphémère, car nous savons comment ils vont finir

Voilà qui explique pourquoi les hommes méchants ont tendance à l’être davantage, au fil du temps. Le trou du temps les attend. Enfin, ce texte nous apprend à ne pas envier la gloire des méchants. C’est une gloire éphémère, car nous savons comment ils vont finir. Ils peuvent être riches, puissants, en apparente excellente santé, tout imbus d’eux-mêmes, mais ce n’est qu’illusion. Ils finiront dans les bras terribles du Maître qu’ils ont choisi, le Prince des Ténèbres. Oui, chers frères et sœurs, quelles que soient les difficultés ponctuelles, les épreuves que la vie nous inflige, gardons le cap sur le Bien auquel Dieu nous appelle : aimons-nous les uns les autres comme Dieu, qui fait briller son soleil sur les bons et les méchants, nous aime. Laissons-nous donc guider et faisons la volonté de Dieu en toutes circonstances”. L’analyse que l’on pourrait faire des commentaires de Guillaume Soro à propos de son exhortation du jour est toute simple. Enflammé par la colère, sa seule voie reste les mots. Des faits par lesquels il passe pour extérioriser son mal-être et surtout pour porter des coups à ses adversaires qui ont décidé, eux, de lui mener la vie dure. La violente réaction de Guillaume Soro içi s’explique. Et celle-ci reste par ailleurs la seule issue dont il dispose en ce moment. Une chose, même dépourvu, il n’entend pas être réduit au silence. Avec la virulence des mots qui va avec.