Générations et Peuples Solidaires ( GPS), parti de Guillaume Soro veut se donner les moyens d’être fort. Ne dit-on pas que l’union fait la force ?. L’adage est à propos. Au vu de la saignée dans ses rangs, Guillaume Soro a décidé de prendre les taureaux par les cornes en décidant de lancer un projet de fusion des partis politiques et mouvements proches de Générations et Peuples Solidaires. Les artistes de Côte d’Ivoire unis au sein de l’UAPP-GKS dont le président, Dj Volcano est en prison, ont tout de suite adhéré à l’idée en pondant un communiqué : « Après concertation et analyse de l’actualité politique qui prévaut en ce moment en Côte d’Ivoire, pour plus de cohésion, d’efficacité dans les actions politiques de Générations et peuples Solidaires, l’UAPP-GKS, son conseil culturel ; et après consultation de son Président El Volcano, détenu depuis plusieurs mois, ont pris la décision suivante; à l’unanimité de ses organes dirigeantes d’adhérer pleinement à l’appel de fusion de tous les partis politiques et mouvements proches du GPS, formulé par le Président Guillaume Kigbafori Soro, et lui réaffirment sa fidélité et son engagement à ses côtés pour mener à bien sa mission de paix, de réconciliation et de développement de notre pays ».

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Guillaume Soro-Quand le président de GPS s’appuie sur les alliances ethniques pour exprimer son désarroi face aux défections dans son camp

Pour mieux recadrer ce projet de fusion, Guillaume Soro a tenu à notifier qu’il se veut strictement libre et volontaire. Sans doute avec l’expérience malheureuse de son adhésion forcée au RHDP, il a voulu que les choses soient claires dès le départ. Et cela, la jeunesse de son parti semble l’avoir compris, elle, qui n’a pas tardé à réagir par la voix de son porte-parole Boubaker Sy : « Du dernier tweet du président Guillaume Soro, il faut retenir l’homme de principe éclairé d’une vision politique de rassemblement et saupoudré d’un amour profond pour la démocratie inclusive, participative autour d’idées et ce, dans le respect des libertés de décision inhérent à tout un chacun. Président de l’assemblée nationale, en 2018, souhaitant voir le projet « parti unifié RHDP », se faire dans le respect mutuel et l’inclusion, l’on lui avait montré avec très peu d’élégance la porte de sortie afin qu’il libère le poste disons, le tabouret. Ce qu’il fit avec dignité en restant ferme sur ses positions. Il décide aujourd’hui d’appliquer avec Générations et peuples Solidaires sa vision politique. Se voulant le creuset de valeurs démocratiques et citoyennes dans une Côte d’ivoire à la recherche d’une nouvelle identité politique et sociale, la tâche de GPS s’annonce rude, mais pas impossible. En effet, la génération autrefois dite sacrifiée décide de prendre ses responsabilités et d’être engagée, déterminée. Elle aura la mission d’insuffler du qualitatif et du quantitatif dans notre société à travers la promotion de valeurs démocratiques, civiques et citoyennes. Ce qui nous en sommes convaincus, aboutira à la naissance de la Nation ivoirienne ».