On se rappelle l’épisode houleux du non paiement de primes des Eléphants de Côte d’Ivoire après leur sacre à la CAN 2015. Cela avait valu par ailleurs au ministre d’alors, Alain Lobognon, son poste. A croire que les mentalités n’ont jusque-là pas évolué au niveau du ministère des sports de Côte d’Ivoire. Et ce, d’autant plus que voilà deux ans que les Eléphants Espoirs sont en attente de leurs primes. Mécontents, ils ont joint la rédaction de votre site d’informations, www.actupeople.net. Espérant que leur message sera entendu.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Football-Refus de financement de la CAN U17 au profit de l’équipe nationale-Après la victoire-Le journaliste sportif Ivoirien Abdoul Kapo crache ses vérités au ministre Danho Paulin : “Tu as oublié avoir abandonné ces gamins à leur sort…Il avait souhaité que les Eléphants se fassent éliminer en 2019”

Primes-Les Eléphants espoirs attendent depuis deux ans

Le silence du ministre des Sports Danho Paulin Claude a fini par avoir raison de la patience des Eléphants Espoirs. Et ils sont désormais nombreux à hausser le ton pour réclamer des primes datant de deux ans. Plusieurs joueurs de l’équipe nationale U23 nous ont joints pour faire part de leur colère. “Cela fait près de deux ans maintenant que nous attendons le versement de nos primes des éliminatoires et de la CAN U23. Nous avons relancé à plusieurs reprises le ministère de tutelle sans succès”, confie dépité un international ivoirien évoluant dans le Championnat français. Depuis la finale perdue par les Espoirs ivoiriens, le ministre des Sports Danho Paulin est resté sourd à leurs requêtes. Une mauvaise manière de récompenser cette sélection qui avait terminé vice-champion d’Afrique et qui, par la même occasion, avait composté son visa pour les Jeux Olympiques de Tokyo. “Nous avons fait honneur à notre pays et là, on refuse de nous payer nos primes. Parmi nous, il y a certains qui évoluent dans le championnat ivoirien et qui ont vraiment besoin de cet argent pour s’occuper de leurs familles. Ces manières de faire ne sont pas dignes d’un pays comme la Côte d’Ivoire”, fulmine notre interlocuteur. Selon nos informations, le staff technique est aussi concerné par ce non-paiement des primes. Des informations confirmées par un pensionnaire de la Serie A italienne : “Nos encadreurs parmi lesquels se trouvent des étrangers, n’ont pas eux aussi reçu leurs primes. Que vont penser ces étrangers de notre pays ?”.