• Save

Actupeople avait donné en exclusivité l’information du limogeage d’Ibrahim Kamara, le désormais ex sélectionneur de l’équipe nationale de football de Côte d’Ivoire. A travers une analyse claire, votre site d’informations révèle le coup d’état que prépare Sidy Diallo pour se maintenir à la tête de la Fédération Ivoirienne de Football, malgré son mandat qui a pris le 19 février dernier. Le futur ex-président de la Fédération ivoirienne de Football, Sidy Diallo joue à un jeu trouble. Le jeudi dernier, il a officiellement annoncé qu’il ne briguera pas un troisième mandat à travers un communiqué. Dans lequel, il a aussi annoncé la tenue d’une Assemblée générale le 30 mai pour mettre en place la nouvelle commission électorale. Une attitude qui suscite de nombreuses questions. Certains observateurs se demandent si le successeur de Jacques Anouma entend réellement partir.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Fédération Ivoirienne de Football-Fin de mandat-Sidy Diallo et Sory Diabaté à couteaux tirés-Les dessous d’une guerre au sommet entre les deux alliés d’hier

Sidy Diallo ne veut pas partir malgré la fin de son mandat

Son deuxième mandat a pris fin le 19 février. Et l’article 42, aliéna 2 des statuts de la FIF est bien clair. “L’élection du président a obligatoirement lieu au plus tard le 30 juin suivant la fin de la 4e année civile de son mandat”. Aucune interprétation n’est possible. En le faisant, c’est faire preuve de mauvaise foi. Sidy Diallo n’a plus de mandat et il a jusqu’au 30 juin pour organiser de nouvelles élections. Mais en décidant d’organiser une assemblée générale le 30 mai, la date du 30 juin pour l’AG élective, ne sera pas respectée. Techniquement, ce n’est pas possible. Donc il gagne en temps. En juillet, il y a les Jeux Olympiques au Japon. Les Éléphants Espoirs sont qualifiés pour ce tournoi. Sidy Diallo va arguer qu’avec les JO, on ne peut pas organiser les élections. Donc septembre. En septembre, il va avancer que la situation socio-politique du pays est compliquée à cause de l’élection présidentielle. En fin d’année, on sera à l’orée de la Coupe d’Afrique des nations 2021, qui débute en janvier. Il va encore avancer qu’après la CAN. On sera déjà en 2021.

Lire aussi : France-L’artiste coupé décalé, Erickson le Zulu lutte contre la mort

Me Roger Ouégnin a saisi la FIFA pour faire partir Sidy Diallo

Comme on le voit, voici le plan de Sidy Diallo. Il ne veut pas briguer un troisième mandat, mais il ne veut pas aussi clairement dévoiler la date des élections. Face à ce scénario qui se dessine, le président de l’Asec Mimosas, Me Roger Ouegnin, a saisi la FIFA afin que le comité exécutif actuel de la FIF présente clairement le processus électoral. Pour justifier sa position, Sidy Diallo et ses avocats se lancent dans une autre interprétation de l’article 42. Une curieuse attitude d’un président qui se dit sur le départ.