Le palais de la culture de Côte d’Ivoire sis à Abidjan dans la commune de Treichville voit se dérouler par an près de 100 concerts, soit une moyenne de huit concerts dans le mois. Et ce, sans compter les colloques, séminaires, forums et bien de salons. Avec trois grands espaces ( l’espace oiseau livres, l’esplanade et la salle de 4000 places), le palais de la culture est un gros vivier financier. La salle de 1500 places, elle, est tout le temps sollicitée. Il y’a la 700 places et bien d’espaces annexes. Lorsque l’on sait que les promoteurs et autres acteurs culturels se sont toujours plaints du coût exorbitant de location des salles du palais de la culture qui oscille entre 8 millions de Fcfa et 4 millions de Fcfa pour une enseigne étatique, l’on y comprend tout l’enjeu financier. Et justement, cela amène à se faire une idée du scandale financier qui secoue actuellement la maison des artistes.

Lire aussi : People-Alpha Blondy-Son émouvant témoignage sur la tombe de sa grand mère : “Un ange a soufflé sur son cœur un jour de 1982”

Avec une gestion des plus opaques, le comptable du palais de la culture s’est rendu coupable du détournement de la bagatelle de 300 millions de FCFA. Une somme aussi colossale sortie des caisses sans l’aval du directeur général ?. Cela pend tout naturellement au nez. C’est ce, pour quoi, depuis l’incarcération de son comptable, le directeur général du palais de la culture, Koné Dodo est aux mains de la justice pour des besoins d’enquête. Koné Dodo et plusieurs de ses collaborateurs ont été plusieurs fois entendus. Le président du conseil de gestion, la partie représentante de l’état incarnée par Noël Dourey, n’a elle pas encore été inquiétée. Une affaire à suivre.

Laisser un commentaire