• Save

Dans l’affaire de l’état de santé du premier ministre Ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, en l’absence d’une communication claire, c’est la foire aux rumeurs. Elles sont entretenues et alimentées à dessein et à foison par les cyberactivistes proches de Guillaume Soro. Depuis quelques jours, ils arguent de ce que le président Alassane Ouattara serait en France. Une information archi-fausse. A sa suite, disent-ils , le ministre Hamed Bakayoko serait également en France. Tout cela est faux bien evidemment. La seule personne qui est en ce moment en France est la première dame, Dominique Ouattara. Notre source très introduite est formelle : “Le premier ministre Amadou Gon Coulibaly est toujours en France où il poursuit sa convalescence. La première dame Dominique Ouattara est en France, ce qui est normal étant donné que c’est son pays. Il n’y a donc rien d’alarmant au point où on pourrait faire croire qu’elle en France, et ce, auprès d’Amadou Gon Coulibaly vu son état de santé. Ce n’est absolument pas le cas. Elle est France parce que c’est chez elle”.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Etat de santé-Amadou Gon Coulibaly-Un mois après, c’est le flou total-Le rôle joué par la première dame Dominique Ouattara-Le mystère reste entier

Etat de santé-Amadou Gon Coulibaly poursuit toujours sa convalescence en France

Même si plusieurs informations l’ont amené ces derniers jours en Côte d’Ivoire, Amadou Gon Coulibaly est toujours bel et bien en France où il poursuit sa convalescence. Même si officiellement, le gouvernement ivoirien se garde de toute communication à propos de son état de santé, Amadou Gon Coulibaly n’est pas à l’agonie. Il récupère dans la sérénité la plus totale. Avec cette information ce jour, d’une source très introduite, cela devrait rassurer plus d’un, quant aux rumeurs véhiculées à dessein par les cyberactivistes pro-Soro sur les réseaux sociaux. Et ce, juste dans l’intention de semer un certain doute par rapport aux enjeux politiques à venir en Côte d’Ivoire.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.