• Save

Répondant aux mouvements sociaux qui ont cours en ce moment en France, Emmanuel Macron demande à ses concitoyens : « Essayez la dictature et vous verrez ». Dans l’extrait de son intervention, on entend le président français dire ceci : « Aujourd’hui, s’est installée, dans notre société et de manière séditieuse par des discours politiques, extraordinairement coupables, l’idée que nous ne serions plus dans une démocratie, qu’il y’a une forme de dictature qui s’est installée. Mais, allez en dictature. Une dictature, c’est un régime où une personne ou un clan décide des lois.

Lire aussi : Londres-Chatham House-Alassane Ouattara porte la contradiction à Guillaume Soro : « J’ai tenu à rassurer… »

Une dictature, c’est un régime où une personne ou un clan décide des lois.

Une dictature, c’est un régime où on ne change pas les dirigeants, jamais. Si la France, c’est cela, essayez la dictature et vous verrez. La dictature justifie la haine, la dictature, elle, justifie la violence pour en sortir. Mais, il y’a en démocratie un principe fondamental, le respect de l’autre, l’interdiction de la violence, la haine à combattre… ». Un extrait qui met clairement à l’index ce qui se vit et se joue en ce moment en Côte d’Ivoire avec le développement des dernières actualités. Depuis quelques années et au plus fort depuis le mois de décembre 2019, la crise opposant Guillaume Soro au RHDP est la pire illustration de ce que serait la dictature en Côte d’Ivoire. « Une dictature, c’est un régime où une personne ou un clan décide des lois ».

Lire aussi : Côte d’Ivoire-L’immunité parlementaire des députés Alain Lobognon, Yao Soumaïla, Camara Loukimane, emprisonnés, levée…La violente réaction de Guillaume Soro : « Les désillusions des lendemains seront amères… »

Que remarquons-nous en Côte d’Ivoire, si ce n’est une forme de dictature. Une seule personne, le président de la République, à lui seul, incarne le pouvoir exécutif, judiciaire et législatif. Il n’y a qu’un seul clan qui décide de tout. La preuve, à l’assemblée nationale le lundi 20 janvier dernier, levée de l’immunité parlementaire de six députés sur requête du groupe parlementaire RHDP. Là, où insidieusement dans son allocution, Emmanuel Macron semble justifier un coup de force dans un régime où sévit une forme de dictature, c’est lorsqu’il dit : « La dictature justifie la violence pour en sortir… ».

Emmanuel Macron : « La dictature justifie la violence pour en sortir »

La grande muette n’a jamais autant porté son nom en Côte d’Ivoire. Dans les casernes, ça grogne. Les commandants militaires sont interrogés sur des tentatives de déstabilisation ( le cas Wattao avant son voyage aux Etats-unis d’où sa mort est intervenue). Le climat est délétère. Et si l’on s’en tient à la définition que donne Emmanuel Macron de la dictature et la caricature avec ce qui se passe en Côte d’Ivoire, le moyen inéluctable pour s’en sortir, c’est la violence. Simple analyse et forme de raisonnement logique. Par ailleurs, la sortie d’Emmanuel Macron n’est pas passée inaperçue aux yeux de leaders politiques ivoiriens, tel Mamadou Koulibaly, président de LIDER, qui a repris la vidéo en question avec un commentaire ironique : « Le président Emmanuel Macron donne une définition de la dictature qui nous confirme bien que les ivoiriens vivent aujourd’hui dans une démocratie ».

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.