• Save

Ce qui se joue en Côte d’Ivoire entre Guillaume Soro et Alassane Ouattara est une guerre de réseaux. En décidant de se poser en France après le déroutage de son avion le 23 décembre dernier, Guillaume Soro est sûr de pouvoir compter sur ses réseaux français. Il est de notoriété que son ami dans le landerneau politique français est Alexandre Benalla, bras droit du président français, Emmanuel Macron. Selon un article que Guillaume Soro a lui-même pris soin de partager sur sa page Facebook, on apprend que l’ex président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire avait le choix, d’aller soit, au Togo, ou en Guinée Equatoriale. On se rend également à l’évidence qu’en décollant du Bourget ce lundi 23 décembre 2019, Guillaume Soro savait qu’il n’atterrirait pas à l’aéroport d’Abidjan. La bataille qui se joue désormais sera rude, mais aussi et surtout diplomatique.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Mandat d’arrêt-Depuis Paris-Guillaume Soro défie Alassane Ouattara-La France va-t-elle le livrer ?

Qui de Guillaume Soro et de Alassane Ouattara aura le soutien de la France ?

  • Save
Alassane Ouattara et Emmanuel Macron à Paris le 31 août 2017

Octobre 2020, c’est maintenant. En Côte d’Ivoire, rien n’est joué d’avance. L’aval de la France compte énormément. Le bras de fer entre Guillaume Soro et Alassane Ouattara a des relents de la relation entre la France et la Côte d’Ivoire incarnée par deux personnalités. Dans ses premières sorties, après le déroutage de son avion, Guillaume Soro arguait que Alassane Ouattara agit ainsi parce qu’il pense avoir le soutien de la France. Ne dit-on pas qu’il faille prêcher le faux pour avoir le vrai ? Des deux leaders, qui a réellement le soutien de la France ? Cette question a le mérite de rester posée jusqu’au dénouement de tout ce qui se joue. Si Guillaume Soro qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international et dont on sait qu’il est en ce moment en France; n’est pas livré par l’état français, la réponse serait toute trouvée. Si en revanche, c’est Alassane Ouattara qui a les faveurs du pays colonisateur, bien entendu Guillaume Soro sera livré. Avec certainement des garanties qu’il ne soit pas emprisonné ou qu’il ne soit pas empêché de se présenter à l’élection présidentielle d’octobre 2020. Nullement inquiété actuellement depuis son exil en France, c’est le cas de le dire, Guillaume Soro continue de faire des déclarations. La dernière en date, cette publication ironique.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Mamadou Koulibaly hausse le ton : « Alassane Ouattara est un chef d’Etat affaibli et isolé »-Le nord du pays déclaré zone rouge

Guillaume Soro à propos des armes trouvées à Assinie

« Le criminel laisse toujours des traces. Ces armes retrouvées jadis sont aujourd’hui honteusement présentées par Adou comme provenant de chez Guillaume Soro. Quel amateurisme ? Dans l’affaire de Guillaume Soro, il y’a Dieu lui-même dedans », a ironiquement publié il y’a à peine 30 minutes, Guillaume Soro.

Ce que dit Alexandre Benalla de Guillaume Soro

  • Save
Alexandre Benalla et Guillaume Soro

« Soro, c’est mon pote depuis longtemps. Nous nous sommes rencontrés en 2015 à Paris. Nous nous voyons chaque fois que nous le pouvons. Nous discutons beaucoup, mais je ne suis pas son conseiller. Il est assez expérimenté et a ses équipes ». En Juillet 2017, Alexandre Benalla avait notamment facilité la venue de Guillaume Soro à la convention de La République en Marche, le parti d’Emmanuel Macron. Lors de son séjour long de plus de six mois en Europe, Guillaume Soro avait rencontré à plusieurs reprises Alexandre Benalla, et ce, avant même d’annoncer sa candidature à l’élection d’octobre 2020 en Côte d’Ivoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.