La campagne pour les élections législatives qui ont lieu en Côte d’Ivoire ce samedi 6 Mars, a démarré depuis quelques jours. Le constat qui est fait est très simple. A travers ces consultations, les Ivoiriens donnent une belle leçon de tolérance, de fraternité et du vivre ensemble tant prônée par le président Alassane Ouattara. L’illustration d’une telle remarque est la candidature de Ouattara Dramane dit OD, candidat au Plateau. L’on a remarqué tout simplement que les Ivoiriens ne s’engagent plus aujourd’hui aux côtés des hommes politiques en fonction de leur bord politique. Mais ils suivent plutôt des candidats en qui, ils voient des valeurs.

Lire aussi : Plateau-Elections Législatives-Ouattara Dramane dit OD-Son heure a enfin sonné !

Le cas patent, lorsque Ouattara Dramane lors de son meeting de lancement de campagne répondant à un habitant du Plateau dit ceci : “J’ai des amis qui ont fait des tournées de quartier avec moi. Je peux citer deux. Sery Sylvain n’est pas de mon parti politique. Angelo Kabila qui était l’adjoint de Charles Blé Goudé en 2010 au niveau de l’organisation de la jeunesse pro Gbagbo n’est pas de mon parti politique…”. Ces propos de Ouattara Dramane sont le reflet de ce que les Ivoiriens ont compris beaucoup de choses. La politique devrait être le creuset de la célébration des valeurs. Et c’est ce qu’il revendique d’ailleurs lorsqu’il dit qu’il veut faire la politique autrement. Outre le cas de Ouattara Dramane au Plateau, des leaders politiques engagés aux côtés de Issouf Doumbia, candidat pour les législatives à Bingerville, ne sont pas du même bord politique que lui.