• Save

C’est ce qu’il faut retenir de l’allocution d’une durée de 10 minutes de Guillaume Kigbafori Soro en ce jour du samedi 7 mars 2020. Il avait prévu s’adresser à la nation ivoirienne à travers une allocution solennelle, Guillaume Soro l’a fait. Tout en saluant la décision d’Alassane Ouattara de ne pas se présenter à l’élection présidentielle d’octobre 2020 en Côte d’Ivoire, “respectant pour une fois la constitution”, Guillaume Soro contre-attaque. Il ne lâche rien et réaffirme sa candidature à l’élection présidentielle. Toujours fidèle à son verbe et à sa verve, virulent et critique, il n’a pas épargné le pouvoir d’Abidjan. Alors que certains observateurs pariaient sur le fait que Guillaume Soro aurait lâché du lest, il est demeuré plus que jamais déterminé à rester dans sa logique. “Je prendrai le pouvoir”, dira-t-il. Pour lui, les modifications en vue au niveau de la constitution ivoirienne prévues par le président Alassane Ouattara, doivent légitimement passées par un référendum. “Alassane Ouattara est un homme autoritaire sans la moindre considération…Il change unilatéralement les règles du jeu”. “Consolidons nos démocraties”, exhortera Guillaume Soro, en en appelant au peuple de Côte d’Ivoire.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Alassane Ouattara a-t-il reculé face à la pression d’Emmanuel Macron-Guillaume Soro prévoit une adresse à la nation Ivoirienne

Guillaume Soro-Allocution du 7 mars : “Le pouvoir d’Abidjan ne reculera devant rien…”

“Pour conserver son pré-carré, le pouvoir d’Abidjan ne reculera devant rien. Ce faisant, il prend le risque inconsidéré de diviser encore un peu plus notre société, d’alimenter un climat de tension comme celui que notre pays a malheureusement connu il y’a dix ans. Ce souvenir funeste devrait conduire à la mesure, à l’esprit de rassemblement et de réconciliation ainsi qu’au respect de nos règles communes. J’en appelle à l’alliance de toutes les forces démocratiques de Côte d’Ivoire. Au-delà, c’est à tout le peuple de Côte d’Ivoire que je fais appel. L’heure est à l’union sacrée face au péril qui menace nos libertés et notre nation. A l’aube d’un rendez vous qui est celui du peuple, notre vie démocratique doit appeler des actes forts et le respect absolu des valeurs, une élection présidentielle hautement inclusive et transparente…”. C’est un Guillaume Soro incisif, et qui ne veut nullement rien lâcher, qui, lors de son allocution est apparu en homme d’Etat.

One thought on “Côte d’Ivoire-Election présidentielle-Allocution du 7 mars-Après la décision d’Alassane Ouattara-Guillaume Soro contre-attaque : “Je ne lâcherai rien…””

Comments are closed.