• Save

« On touche le fond et on continue de creuser. Je n’ai pas pour habitude de critiquer les serviteurs de Dieu, mais là…Makosso, président des pasteurs de Côte d’ivoire ? On rit ou on pleure ? C’est, selon notre humeur…il est temps, grand temps que JESUS revienne ». Cette publication de l’ex international ivoirien, Kalou Bonavature, actuel maire de la ville de Vavoua fait grand bruit sur les réseaux sociaux. En faisant une telle sortie, il a tenu à s’insurger contre la convention qui s’est tenue ce week end, et qui a réuni près de 2000 pasteurs de l’église évangélique de Côte d’Ivoire. Ceux-ci ont porté Makosso Camille à la tête d’une commission. La réplique de celui qui se fait appeler Révérend Général, suite à la publication de Kalou Bonaventure, ne s’est pas faite attendre.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Visite du président français, Emmanuel Macron-Bonaventure Kalou, ancien joueur du Paris Saint Germain et Maire de Vavoua fustige les selfies

Makosso Camille : « Kalou est libre de donner son opinion… »

  • Save
Au premier plan, Bonaventure Kalou, ancien footballeur et maire de la commune de Vavoua

« Je tiens ici à rassurer tous ceux qui, animés d’un esprit de haine remplissent mon inbox de la déclaration de Mr Kalou Bonaventure, qu’ils perdent leur temps, car mes nouvelles fonctions de président de la Commission Évangélique forte de 85 fédérations et plus de 10.525 pasteurs identifiés sur l’ensemble du territoire ne me permettent plus de descendre dans la boue et dans des débats inutiles de chiffonniers. Monsieur Kalou est un homme libre de donner son opinion sur n’importe quel sujet d’actualité et cela conformément à la liberté d’expression et de pensée, protégée par la constitution ivoirienne.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Les dessous des propos de Guillaume Soro sur Emmanuel Macron-Pourquoi la France ne le livrera pas

Je me battrai de toutes mes forces à donner une image digne de l’homme de Dieu

Monsieur Kalou est une icône de notre pays et un élu de la république. Son opinion compte dans le débat public et je me battrai de toutes mes forces à donner une image digne de l’homme de Dieu que je suis, loin des buzzs et des clashs, car à l’orée de 2020 l’on attend de nous, hommes publics plus de maturité et d’actes de responsabilité pour les générations à venir… ». Sans commentaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.