Né le 10 février 1959, Amadou Gon Coulibaly, ancien premier ministre de la Côte d’Ivoire, aurait eu 62 ans aujourd’hui. Malheureusement, à 61 ans, il tirait sa révérence le 8 juillet 2020. Premier ministre de la Côte d’Ivoire, du 10 janvier 2017 à juillet 2020, il aura conduit pendant trois ans, la politique gouvernementale d’Alassane Ouattara. A sa mort, Hamed Bakayoko, ancien ministre de l’intérieur et de la défense lui a succédé. Entre les actions menées par Amadou Gon Coulibaly à la primature et celles menées par Hamed Bakayoko depuis sa nomination en Juillet 2020, quel est l’état des lieux ?. Si l’on s’en tient au rapprochement significatif entre le gouvernement d’Alassane Ouattara et les leaders de l’opposition en l’espace de huit mois, doit-on dire qu’Hamed Bakayoko fait-il beaucoup mieux qu’Amadou Gon Coulibaly ?. Loin des prérogatives de développement conduites par le premier ministre, sur le chantier de la réconciliation, du rapprochement des acteurs politiques Ivoiriens; avec une atmosphère jadis délétère, doit-on voir dans les derniers échanges d’Hamed Bakayoko, une certaine décrispation ?.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Retour de Laurent Gbagbo-Hamed Bakayoko a reçu ses émissaires : “Nous avons discuté des dispositions pratiques…”

Hamed Bakayoko-Echanges avec Laurent Gbagbo, réception de ses émissaires…Maurice Kacou Guikahué reçu en audience

Dans un communiqué émanant de son avocate, Laurent Gbagbo, ancien président de la République de Côte d’Ivoire éventait l’information selon laquelle il avait eu des échanges cordiaux avec Hamed Bakayoko en tant que premier ministre. Un fait rarissime quand on sait que Laurent Gbagbo évite tout entretien téléphonique avec Alassane Ouattara qu’il ne trouve pas du tout “élégant”. C’est dire que la posture d’Hamed Bakayoko est beaucoup plus disposée. A la suite de cet échange rendu public, Hamed Bakayoko a reçu dans la foulée, le 6 janvier 2021, des émissaires de Laurent Gbagbo afin de discuter des modalités de son retour. Hier en recevant Maurice Kacou Guikahué, après avoir facilité son évacuation pour des soins après sa sortie de prison, doit-on voir en de tels actes l’efficacité de la méthode Hamed Bakayoko ?. Toujours est-il que, c’est sous la primature de l’ancien patron de presse, que la Côte d’Ivoire s’est désignée un ministre de la réconciliation nationale. Avec lui, l’on assiste à bien d’actions de rapprochement, dans un climat, où très essoufflée, l’opposition Ivoirienne n’a pas d’autres choix que de se rallier.