• Save

Le nouveau gouvernement ivoirien attendu depuis plusieurs semaines réserve de grandes surprises et bien de bouleversements. Après la démission actée et officialisée de Marcel Amon Tanoh du gouvernement ivoirien au poste de ministre des affaires étrangères, un porte feuille clé se libère. Nous l’avions déjà écrit. Des défections pourraient survenir au sein du PDCI RDA, parti dirigé par Henri Konan Bédié. L’un de ses hommes forts, qui incarne l’avenir de ce parti, et qui lui aussi manifeste des ambitions présidentielles en l’occurrence, Jean Louis Billon, transfuge du RDR, a été reçu par Alassane Ouattara dans la nuit du mercredi au jeudi 19 mars. Nul besoin d’être un devin pour se faire à l’idée des raisons d’une telle rencontre. Approché par le président ivoirien, bien entendu, il lui est fait la proposition d’entrer dans le prochain gouvernement jeune que doit conduire Amadou Gon Coulibaly jusqu’aux échéances présidentielles d’octobre 2020. Jean Louis Billon va-t-il alors lâcher Henri Konan Bédié, comme, l’auront fait par le passé, des fidèles du plus vieux parti de Côte d’Ivoire ?.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Les dessous de la visite privée du président Alassane Ouattara à la reine du royaume Baoulé-Le dossier Henri Konan Bédié à l’ordre du jour-Des révélations explosives

Rencontre Alassane Ouattara- Jean Louis Billon-On devine aisément la suite

Après sa rencontre cette nuit avec le président Alassane Ouattara et suite à la démission de Marcel Amon Tanoh, Jean Louis Billon héritera-t-il du porte-feuille de ministre des affaires étrangères ?. Les tractations vont bon train entres les différents états majors. Alassane Ouattara essaie d’affaiblir au maximum ses adversaires politiques afin de faciliter la tâche à son dauphin, Amadou Gon Coulibaly pour son accession à la magistrature suprême.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.