• Save

“Le Cheick Aïma Boikary Fofana était pour moi un père et un guide spirituel”, écrit le ministre de la Défense, Hamed Bakayoko. “De ce grand homme, je conserve le souvenir d’une personnalité pieuse et aimante et d’un grand artisan du dialogue entre les religions dans notre pays. Ayant bénéficié de ses conseils éclairés et de sa bénédiction constante dans l’exercice de mes fonctions, je ressens une vive émotion au moment où il nous quitte pour rejoindre le Créateur. En ces circonstances douloureuses, j’exprime mes sincères condoléances à la famille éplorée, à la communauté musulmane et à l’ensemble de nos concitoyens”.

Lire aussi : Eglise-Décès de l’archevêque Kassi d’Azito-Un bâtisseur s’en est allé-Makosso Camille pleure son père spirituel

  • Save
Hamed Bakayoko : “Le Cheick Boikary Fofana était pour moi un père, un guide spirituel”

Cet hommage éloquent est signé, Kandia Camara, ministre de l’Education Nationale. Quant à Albert Mabri Toikeusse, voici ce qu’il dit du guide religieux : “Un monument, un pionnier, un père ( pour moi), le guide de la communauté musulmane ivoirienne s’en est allé en ce 24ème jour du mois de ramadan. Je présente mes condoléances les plus attristées à sa famille, à la communauté musulmane et à l’ensemble des Ivoiriens”. Lorsque le président ivoirien, Alassane Ouattara parle du Cheick Aïma Boikary, il choisit bien ses mots : “C’est avec une immense tristesse que j’ai appris le décès, ce dimanche 17 mai 2020, de mon ami et frère, son éminence, le Cheick Aïma Boikary Fofana, président du Conseil Supérieur des Imams, des Mosquées et des Affaires Islamiques”. Le premier ministre Amadou Gon Coulibaly en convalescence à Paris n’est pas resté en marge de cette vague d’hommages à l’illustre disparu : “C’est avec une grande émotion et une profonde tristesse que j’ai appris le décès, ce dimanche 17 mai, de son éminence, le Cheick Aïma Boikary Fofana, président du Conseil Supérieur des Imams, des mosquées et des Affaires Islamiques”. Guillaume Soro, président de Groupement et Peuples Solidaires rend hommage à un homme de foi : “J’apprends avec tristesse la nouvelle du décès du Cheick Boikary Fofana que j’ai connu et pratiqué. Homme de foi. En cette circonstance douloureuse, je présente mes condoléances à la famille biologique et à toute la grande communauté musulmane de Côte d’Ivoire. Qu’il repose en paix”.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.