• Save

Difficile de lire au mieux ce qui se passera en Côte d’Ivoire les prochains mois. Chaque jour amène on lot de surprises. A peine, le décès d’Amadou Gon Coulibaly intervenu le 08 juillet dernier. Et c’est la débandade au sommet de l’Etat. Bien avant cette triste nouvelle, il était difficile d’avoir une lecture claire de l’issue politique dans le pays. Comme des tracts, depuis quelques jours, circulent également des notes vocales d’une personne au cœur du pouvoir. Et qui fait de graves révélations. Dans toute cette lourde atmosphère, la démission annoncée du Vice-Président Daniel Kablan Duncan, aux contours obscurs. Comme raisons de ce qui ressort de ce feuilleton qui, depuis maintenant une semaine se joue, le trop plein d’humiliation dont aurait été victime le Vice-Président de la part du Président Alassane Ouattara. La goutte d’eau, dit-on, qui aura fait déborder le vase, le décès d’Amadou Gon Coulibaly quelques heures après un entretien avec Daniel Kablan Duncan, qui, devant Hamed Bakayoko et Patrick Achi, aura exprimé toute son amertume. Il avait rédigé sa lettre de démission depuis un bon moment, au regard de ce qui ressort, de réseaux bien informés. A l’instar de Marcel Amon Tanoh qui avait quitté le navire RHDP, Daniel Kablan Duncan s’apprêterait donc à quitter le groupement politique auquel il avait juré fidélité depuis maintenant quelques années.

Lire aussi : Politique-Santé-Le président du Sénat-Kouadio Ahoussou Jeannot victime d’un malaise ?

Démission Daniel Kablan Duncan-Ces notes vocales et un troisième mandat pour Alassane Ouattara ?

Sur la démission de Daniel Kablan Duncan, elle ne ferait plus l’ombre d’aucun doute. Il aurait déjà fait ses cartons du palais présidentiel. Sa lettre de démission serait sur le bureau d’Alassane Ouattara. Dans une telle atmosphère délétère, quelques extraits de notes vocales qui circulent sous forme de tracts et qui entérinent le complot du troisième mandat que s’apprêterait à briguer Alassane Ouattara : “J’avais prévenu Amadou Gon Coulibaly. Je lui ai dit qu’on ne rejette pas ses frères. Il pensait qu’il était trop aimé par le vieux. Il ne savait pas que le vieux cherchait à se débarrasser de lui en réalité. Et ça, Guillaume Soro me l’a dit depuis 2016. Il m’a dit que le vieux va le brandir, parce qu’en réalité, sa présence gêne le vieux. Sur tous les plans, Amadou Gon Coulibaly le gênait. Il ne savait pas comment se débarrasser de lui. Il y’a longtemps, ils sont dans leur plan contre Amadou Gon, mais Amadou Gon était devenu aveugle. Il n’écoutait personne. Il était prêt à tuer pour Alassane. Tout ce qui est mauvais dans le RHDP, l’on a fait croire que c’était Amadou Gon. Même les velléités d’opposition à la candidature d’Amadou Gon, le vieux était derrière. On lui a dit, mais il n’a pas voulu nous écouter”…La suite de ces notes vocales sous formes de tracts dans nos prochaines éditions.