• Save

Par définition, un tract est une brochure gratuite de propagande. Généralement, les tracts ne sont pas signés. C’est le cas de ces notes vocales que nous avons reçues. Et dont nous avons retranscrit le contenu. Des notes vocales qui révèlent tellement de choses sensibles, des révélations intrigantes. Nous avons retranscrit textuellement les propos des différentes notes vocales, sans commentaire. Chacun lira et s’en fera une idée : “J’ai peur de l’hypocrite plus que le sorcier parce que tout sorcier est d’abord hypocrite. La base même de la sorcellerie, c’est l’hypocrisie. Ils ont été hypocrites avec le gars. Amadou Gon ne voulait pas qu’on désigne quelqu’un d’autre en dehors de lui. Alassane avait donc le dos au mur.

Parce que le vieux lorgnait un troisième mandat. Et il y avait deux obstacles face à lui. Il y a avait l’ambition de Guillaume Soro, Amadou Gon Coulibaly et Hamed Bakayoko.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Décès Amadou Gon Coulibaly-Démission annoncée de Daniel Kablan Duncan-Alassane Ouattara vers un troisième mandat ?-Ces notes vocales qui trahissent des secrets d’Etat

Il s’est dit, ok, on va le désigner. Et comme on sait qu’il a une santé fragile, on va le désigner. Et puis, on va lui mettre la pression pour qu’il craque. C’est toute la stratégie qui est là. J’attends qu’ils me répondent. S’ils me répondent, je vais sortir d’autres éléments et informations plus approfondis en ma possession. Je vais leur dire, mais, nous, on savait que vous avez préparé la mort d’Amadou Gon Coulibaly depuis 2016. Parce que le vieux lorgnait un troisième mandat. Et il y avait deux obstacles face à lui. Il y avait l’ambition de Guillaume Soro, Amadou Gon Coulibaly et Hamed Bakayoko. Comment contournez toutes ces ambitions ?. La première stratégie qu’il a mise en place, il a réussi à monter Amadou Gon, Hamed Bakayoko et toute la classe politique contre Guillaume Soro. Et ce, dans le but de le faire sortir. 2017-2018, Guillaume Soro claque la porte et il part. Maintenant, il faut mettre le cap sur le troisième mandat puisque les deux autres semblaient être dans la course. Mais il avait oublié qu’Amadou Gon avait des ambitions. Et il tirait les ficelles dans l’ombre pour que les gens s’opposent au troisième mandat d’Alassane Ouattara. La réalité, c’est ce que je suis en train de te dire actuellement.

  • Save

Lire aussi : Politique-Santé-Le président du Sénat-Kouadio Ahoussou Jeannot victime d’un malaise ?

Amadou Gon et ses hommes ont toujours filé des informations pour tirer les ficelles pour que le vieux ne fasse pas un troisième mandat. Et que ce soit, lui, Gon

Amadou Gon et ses hommes ont toujours filé des informations pour tirer les ficelles pour que le vieux ne fasse pas un troisième mandat. Et que ce soit, lui, Gon. Donc le vieux était au courant de ça. Tout naturellement, le vieux ne pouvait pas faire autrement, puisque dans sa propre maison, il savait que les gens ne voulaient pas qu’il fasse un troisième mandat…Comme, lui, il mange ses plats toujours froids, il a poussé Amadou Gon à être candidat tout en manipulant au RHDP pour que les gens s’opposent à la candidature d’Amadou Gon Coulibaly. Et ce, pour le rendre impopulaire. Pour susciter des gens à venir faire des rapports en disant “Amadou ne peut pas faire le poids, Amadou est faible, Amadou est malade. Amadou ne peut pas tenir le coup…Pour que le vieux dise, mais c’est lui que je veux. Or, en stratégie, il le pousse, il lui met la pression. Amadou, les gens disent que tu ne peux tenir le coup. Donc Amadou, il faut que tu bouges, Amadou, il faut que tu m’envoies tel document, tel dossier…Tout en sachant que le cœur d’Amadou ne pouvait pas tenir face à une telle pression.

  • Save

Lire aussi : Décès Amadou Gon Coulibaly-Enfin l’hommage de la première dame-Dominique Ouattara avait été aux côtés du premier ministre lors de son hospitalisation en France

L’essentiel pour nous, c’est la victoire du RHDP. On va prendre cette victoire pour honorer la mémoire d’Amadou Gon. Et avec sa mort, toutes les options sont sur la table y compris la candidature d’Alassane Ouattara

Donc, il l’a poussé, poussé…Et le gars craque un coup. On lui envoie une personne atteinte du coronavirus, ce qui fragilise davantage son cœur. La personne qu’on a envoyé vers lui, et qui était atteinte du coronavirus vit à Abidjan. On lui a filé le coronavirus…Ensuite, on l’envoie en France pour le faire opérer. On met tout à sa disposition faisant croire qu’on est avec lui tout en sachant que ça ne marchera pas. Voilà toute la mise en scène. Le gars a pu tenir un peu…Après il lui dit, Amadou, il faut que tu viennes, on est à deux mois des élections. On pousse le gars à venir. On lui met une autre pression terrible. Et il casse la pipe. Dans les heures qui suivent, Bictogo annonce qu’Amadou est mort, c’est une grande perte pour nous, mais tout n’est pas perdu. L’essentiel pour nous, c’est la victoire du RHDP. On va prendre cette victoire pour honorer la mémoire d’Amadou Gon. Et avec sa mort, toutes les options sont sur la table y compris la candidature d’Alassane Ouattara…Voilà toute la mise en scène…Les frères d’Amadou ne verront pas tout ça. Et même s’ils le voient, ils vont penser à leur ventre et oublier Amadou Gon. J’avais dit à Amadou Gon. Je lui ai dit que tu es entouré d’hypocrites. Que là où tu dors, tu dors avec des hypocrites. Il n’a pas cru. Il a cherché à me tuer parce que je lui ai dit une vérité. Mais là où il est couché aujourd’hui, il saura que ce petit là m’avait dit la vérité….On attend de voir la fin des choses. Le vieux là, il a plusieurs plans la tête”.