Le mercredi 31 mars 2021, la Cour Pénale Internationale par la voix de sa chambre d’appel a acquitté définitivement Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. En attente de l’appel du procureur après leur acquittement en janvier 2019, les deux leaders Ivoiriens bénéficiaient d’une liberté sous conditions. Avec la décision rendue il y’a cinq jours, plus rien n’entrave la liberté de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Accusés de crimes contre l’humanité, les faits de plan commun allégués contre eux par le procureur n’ont pas été motivés d’un point de vue juridique. Même si la réalité des faits pour ceux qui suivent l’actualité Ivoirienne depuis 2002 est que l’on pouvait tout reprocher au régime de Laurent Gbagbo sauf des faits de crimes contre l’humanité. La crise post-électorale qui a porté Alassane Ouattara au pouvoir ne portait que sur un contentieux électoral autre qu’une planification d’extermination d’un clan opposé à un autre par le régime de Laurent Gbagbo. Dix ans de procès ont donc vu leur dénouement avec la liberté totale accordée aux deux accusés. Au cœur de cette décision historique, votre média en ligne Actupeople.net via sa chaine YouTube vous a fait vivre en direct l’ambiance qui aura prévalu devant la Cour Pénale Internationale. Une poignée de militants COJEP devant les caméras de plusieurs chaines de télévision ont manifesté leur joie. Avec ces premiers mots de Charles Blé Goudé : « Je voudrais dire merci à tous les Ivoiriens. Merci à tous ceux qui y ont cru avec nous. Mais j’ai un seul mot à la bouche, rassembler les Ivoiriens. Cette victoire n’est pas celle d’un camp contre un autre camp. Que cet acquittement soit le socle afin de rassembler les Ivoiriens ». Outre ces propos réconciliateurs, Charles Blé Goudé, dès le lendemain, demandait pardon à ceux qu’il aura blessé ou heurté d’une manière ou d’une autre. Faisant également amende honorable dans une position d’humilité en interpellant le pouvoir d’Abidjan afin que son retour et celui du président Laurent Gbagbo se fasse dans de meilleures conditions, de sorte qu’à sa façon, il puisse aider à la réconciliation du peuple de Côte d’Ivoire. Mais bien avant les faits du 31 mars 2021, en exclusivité, voici ce qui s’est passé entre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Nouveau gouvernement-Yves Zogbo Junior enfin nommé ministre de la culture ou de la communication ?

Acquittement Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé-Exclusif-Les deux leaders ont échangé par téléphone la veille de la décision du 31 mars

Charles Blé Goudé n’a cesse de le répéter : « Le président Laurent Gbagbo et moi, nos destins sont liés…Quant à nos rapports, ils sont excellents ». Ces propos, il les a fait maintes fois tenus, tant lors de certaines interviens qu’à la faveur de bien de directs et autres exercices de questions réponses avec ses abonnés sur les réseaux sociaux. Fait illustrateur, cet appel du président Laurent Gbagbo qu’il attendait la veille de la décision du mercredi 31 Mars. Il est un peu plus de 20heures, ce mardi 30 mars à la Haye. A table avec des membres de son cabinet et son avocat, maitre Serges Gougnon, Charles Blé Goudé reçoit l’appel du président Laurent Gbagbo, il se retire aussitôt. Alors qu’une incertitude planait sur la présence de ce dernier devant la cour à la lecture de la décision de la chambre d’appel, dès qu’il raccroche, il rassure ceux qui sont avec lui : « Le président sera là ».

Lorsqu’il parle de cet échange brièvement, on sent ce profond respect qu’il a toujours eu et continue d’avoir pour son mentor politique. Pour preuve, le lendemain, après la décision de la Cour Pénale Internationale

Lorsqu’il parle de cet échange brièvement, on sent ce profond respect qu’il a toujours eu et continue d’avoir pour son mentor politique. Pour preuve, le lendemain, après la décision de la Cour Pénale Internationale, sans que l’on ne lui demande, il se fait fort de justifier le silence du président Laurent Gbagbo, retourné in extenso à Bruxelles après la nouvelle du jour. « J’aimerais ici m’excuser au nom du président Laurent Gbagbo. Il vous remercie pour tous les efforts consentis pendant ces nombreuses années. Il est reconnaissant de tout ce que vous avez fait. Vos visites nous ont donné de la force. Elles nous ont permis de tenir. Vous ne savez pas la force que vous nous donniez en nous rendant visite au milieu des détenus de bien d’autres pays, qui eux, ne recevaient aucune visite. Mais vous savez, la parole d’un chef est rare. Et c’est justement ce qui fait de lui, un chef. Laurent Gbagbo est un ancien chef d’Etat. Il n’a pas le même statut que moi, Charles Blé Goudé. Je peux me permettre des prises de parole comme je n’ai cesse de le faire, ce qui est dans l’ordre normal des choses. Pour le président, comprenez son silence… ». Acquittés depuis le mercredi 31 mars 2021, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sont attendus en Côte d’Ivoire dans les jours à venir.

Laisser un commentaire