• Save

Même si le Covid-Organics mis en place par le président malgache Andry Rajoelina semble avoir le satisfecit de certains chefs d’Etats africains, ce n’est pas encore le cas en Côte d’Ivoire. Où le gouvernement ivoirien ne s’est jusque-là pas prononcé ouvertement sur ce remède. Avec la sortie du docteur Linda Kaboré, en voilà qui relance le débat en terre ivoirienne. Depuis plusieurs jours, les internautes l’annonçaient en parlant de “manque de solidarité des africains autour des trouvailles africaines”. Ce lundi 27 avril, Dr Linda Kaboré a apporté de l’eau à leur moulin. Contrairement à l’hydroxychloroquine accueilli avec beaucoup d’espoir, c’est avec un œil méfiant qu’Abidjan regarde le Covid-Organics. Invitée à C’Midi, l’émission à succès de la chaîne nationale ivoirienne (RTI-1) pour parler du Covid-19, Dr Linda Kaboré a mis les Ivoiriens en garde contre l’utilisation du Covid-Organics.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Le premier ministre Amadou Gon Coulibaly testé négatif au coronavirus-Que cache le communiqué de la primature ?

Docteur Linda Kaboré : “L’artemesia contenu dans le Covid-Organics…”

“L’artemesia contenu dans le Covid-Organics a toujours été la molécule utilisée contre le paludisme en Afrique”, a-t-elle répondu à la question d’un téléspectateur sur cette trouvaille. Sans être catégorique, la pharmacienne par ailleurs marraine des tradi-praticiens de Côte d’Ivoire a évoqué d’une possibilité de résistance à l’artemesia au coronavirus pour les utilisateurs de la potion malgache. Ce qui rendrait plus difficile leur traitement en cas d’accès palustres. Toutefois, elle a informé qu’en Côte d’Ivoire également, les acteurs de la médecine traditionnelle sont au travail pour proposer un remède dans les prochains jours. “Les essais cliniques sont en cours, et la toxicité des plantes proposées est à l’étude”, a-t-elle rassuré. Il n’en fallait pas plus pour relancer de plus bel le débat sur le manque de solidarité entre les pays africains quant à certaines découvertes. Le nouveau coronavirus qui a fait des centaines de milliers de morts à travers le monde donne des nuits blanches à tous les chercheurs du monde. Covid-Organics est la “solution” trouvée et proposée depuis quelques jours par le Président malgache Andry Rajoelina pour contrer le mal. Face aux doutes et aux réticences de l’OMS à accorder du crédit à cette tisane, de nombreuses voix se sont levées sur la grande Île pour crier leur indignation. “Comptez vos malades et vos morts, on comptera les nôtres”, a lancé Georges Ratrimoarivony à l’OMS et aux médias occidentaux face à ce qu’il considère comme une campagne de dénigrement contre un remède trouvé par un pays du tiers-monde.