• Save

La Côte d’Ivoire fait face à deux menaces. Outre la crise sanitaire à coronavirus, la sérénité n’est pas de mise quant à la sécurité intérieure. Des menaces de déstabilisation se font de plus en plus jour. La grogne est palpable dans les casernes. De sources sécuritaires bien introduites, les deux dates communiquées le 24 avril dernier sont l’expression de ce que le gouvernement ivoirien essaie de mettre les bouchées double afin d’étouffer toute velléité. En date du 24 avril, le porte parole du gouvernement communiquait ceci : “Prévu pour prendre fin ce 24 avril, le couvre-feu est prorogé jusqu’au 30 avril de 21heures à 5heures du matin”. Dans le même temps, un communiqué signé de la présidence de la République par le directeur de cabinet du président de la République stipulait : “Dans le cadre de la lutte contre la pandémie du COVID-19, le couvre-feu, instauré sur l’ensemble du territoire national le 24 mars 2020 est prorogé pour une nouvelle période allant du 25 avril au 08 mai 2020 de 21h à 5h du matin”.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Lutte contre le coronavirus-100 millions de Fcfa à l’armée

Le couvre-feu durera jusqu’à quand ?

Le couvre-feu instauré en Côte d’Ivoire depuis un mois ne répond plus au seul but de faire face à la propagation du Covid-19. Cette mesure est aussi une solution pour le gouvernement ivoirien de prévenir toute tentative de déstabilisation en cette période où les dirigeants du monde sont focalisés de leur côté à lutter contre la crise sanitaire imposée. Avec les condamnations abusives et bien d’entraves à la justice, le feu couve en Côte d’Ivoire. Ce n’est une lapalissade que de dire que l’année électorale en cours est très redoutée par les populations. L’on ne sait quel plan est mis en place pour un retour à une vie normale en Côte d’Ivoire avec l’inconnu sécuritaire qui vient s’ajouter à la situation sanitaire.

Publicités