• Save

Près de 100 cas de personnes détectées au COVID 19 en Côte d’Ivoire. Le coronavirus avance-t-il à grands pas dans ce pays de l’Afrique de l’Ouest ? Après plusieurs errements, la stratégie trouvée par le gouvernement ivoirien a été de mettre en place un couvre feu tout en décrétant l’état d’urgence. La Côte d’Ivoire s’apprête donc à faire la guerre au coronavirus. Le premier ministre, Amadou Gon Coulibaly a décidé de s’auto-confiner parce qu’il a été en contact avec une personne testée positive : « J’ai été récemment en contact avec une personne qui vient d’être déclarée positive au Covid-19. En conséquence, et conformément aux mesures de précaution en vigueur, j’ai décidé de me mettre en auto-confinement, bien que ne présentant aucun symptôme. Je lance un appel à l’ensemble des populations vivant en Côte d’Ivoire à respecter les mesures arrêtées par le gouvernement ». Confinement, le mot est lâché, surtout qu’aujourd’hui dans la capitale ivoirienne, le personnel d’une banque a été mis en quarantaine parce qu’un employé dont le parent a été testé positif au Covid 19 vient de l’être lui aussi à son tour.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Coronavirus-Couvre feu-L’ex défenseur des Éléphants, Zokora Didier Maestro cité dans un scandale

Côte d’Ivoire-Coronavirus-Le confinement va-t-il s’imposer ?

De 4 cas au départ, l’on en est arrivé à 9, puis 14…Des cas, dit-on, qui étaient en partie des personnes qui ne résidaient pas en Côte d’Ivoire. Hier, l’on a annoncé 74 cas alors qu’un couvre feu était instauré. Aujourd’hui, c’est le personnel d’une banque qui est mis en quarantaine. Quand on sait la vitesse de propagation du coronavirus avec les interactions humaines, n’y a-t-il pas lieu de parer au plus pressé ? La Côte d’Ivoire n’a pas les moyens techniques, ni infrastructures hospitalières nécessaires pour faire face à une épidémie à grande échelle du coronavirus tel que l’on le vit dans les pays européens. En Espagne, manque de salles de réanimation, des malades sont à même le sol dans les urgences. Les morts se comptent par milliers. En France, c’est la débandade. En Côte d’Ivoire, l’urgence serait, que de rester au stade du couvre feu qui ne servira pas à grand chose, de passer à un confinement de deux semaines; quid à arrêter la chaîne de contamination du coronavirus, qui, inexorablement a déjà fait plusieurs cas en Côte d’Ivoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.