• Save

La crise sanitaire qui prévaut dans le monde entier a décidément d’autres relents en Côte d’Ivoire. Pas de politique véritable pour freiner l’avancée de l’épidémie, mais le coronavirus est devenu le meilleur prétexte pour la classe politique ivoirienne qui s’en sert pour des décisions, des prises de positions, revendications et bien de requêtes . Alassane Ouattara a prétexté du coronavirus pour la modification du code électoral par voie d’ordonnance. Pendant ce temps, Guillaume Soro était occupé à fêter ses un millions de followers sur Tweeter. Cet après-midi, l’ancien président de l’assemblée nationale s’est réveillé avec un tweet digne de ce nom. Pas de mots pour les milliers de morts dans le monde entier dû au coronavirus. Le président de Générations et Peuples Solidaires n’a juste mis que sur la table une doléance personnelle, celle portant sur les prisonniers politiques. L’on sait que ses proches et bien de députés sont actuellement enfermés dans les prions en Côte d’Ivoire. Et donc pour lui, vu la crise sanitaire, il faille les libérer. Guillaume Soro soumet sa requête en indexant un article paru sur le site du journal, “le Monde”.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Après leur audition-Des officiers militaires proches de Guillaume Soro mis aux arrêts-Pourquoi le colonel Kobo fait-il si peur ? Des révélations exclusives sur cet officier préféré au colonel Wattao

Face à l’épidemie du coronavirus, la proposition de Guillaume Soro pour les prisonniers

Guillaume Soro écrit : “Je persiste et je signe. Face au coronavirus, un gouvernement responsable devrait agir et libérer tous les prisonniers politiques en Côte d’Ivoire. Autrement dit, c’est de l’euthanasie”. Sûr que cette proposition aura du mal à avoir un quelconque échos. Surtout qu’il s’adresse à un pouvoir qu’il a maintes fois traité d’autocratique, donc “irresponsable”, à fortiori. La proposition sélective de Guillaume Soro porte ici sur les prisonniers politiques. Et bien entendu ceux de son camp. Faut-il commenter davantage une telle proposition venant de Guillaume Soro ?.