• Save

Face à la crise imposée par le coronavirus, des mesures sociales sont annoncées dans plusieurs pays. La Côte d’Ivoire n’est pas en reste des nations conscientes des difficultés des populations en ces périodes difficiles. Aussi le mardi 31 mars dernier, par la voix du premier ministre, Amadou Coulibaly, plusieurs mesures sociales ont-elles été annoncées. Celles-ci concernent plusieurs secteurs socio économiques. Pour les factures d’eau et d’électricité, il faut noter que l’état de Côte d’Ivoire prend en charge les factures des ménages abonnés au tarif social d’électricité devant être payées en avril et mai 2020. Pour les autres abonnés, pas de prise en charge, mais plutôt un report de paiement des factures d’avril à juillet et celles de mai à août. Au niveau des loyers, c’est la grande inconnue, d’autant plus que le gouvernement ramène dos à dos bailleurs et locataires.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Coronavirus-Le premier ministre Amadou Gon Coulibaly fait une sortie sur la télévision nationale et annonce des mesures sociales

Au chapitre des industries du divertissement, voici les mesures qui ont été prises : “Nous avons décidé le report de trois mois du paiement des taxes forfaitaires pour les petits commerçants et artisans, notamment les maquis, les restaurants, les boites de nuit, les bars, les cinémas et les lieux de spectacles”. En clair, pendant trois mois, les propriétaires de bars, maquis et restaurants n’auront pas à payer de taxes. Mais vu qu’il s’agit de report, cela voudrait dire qu’à la reprise des activités, l’état recouvrira ce qui lui est dû. Le couvre feu en vigueur en Côte d’Ivoire a été prolongé jusqu’au 24 avril. Les bars, maquis, restaurants sont fermés…Et ce, jusqu’à quand ? A noter aussi que depuis hier, la Côte d’Ivoire compte 444 cas confirmés de personnes testées positives au coronavirus.