• Save

Sa sortie était attendue…Où était passé le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, se demandait-on. Ce mardi 31 mars sur la télévision nationale au Journal Télévisé de 20heures, il a fait une apparition fort appréciée. Annonçant par la même occasion plusieurs mesures sociales prises dans le cadre exceptionnel de la crise sanitaire du fait du coronavirus. “Le gouvernement est engagé”, dira-t-il. L’état de Côte d’Ivoire reste donc solidaire des populations. Un manque criard de communication ces derniers jours avait donné lieu à plusieurs supputations. Amadou Gon Coulibaly a tenu à rassurer les uns et les autres. Les différentes couches socio-professionnelles ivoiriennes seront soutenues. Aussi est-il prévu le report du payement des factures d’eau et de l’électricité, des facilités et bien de négociations avec les bailleurs. Des souplesses pour les entreprises au chapitre des impôts. Des centaines de milliards dégagés afin de soutenir ce plan d’urgence sociale initié par le président Alassane Ouattara et son gouvernement.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Etat de santé-Guillaume Soro tacle Amadou Gon Coulibaly : « Ce n’est pas moi qui ai enlevé… »

Coronavirus-Amadou Gon Coulibaly annonce des mesures sociales

“Je lance un appel au civisme et à la discipline. J’exhorte à mettre en application des mesures de prévention…Nous allons octroyer des primes aux agents de santé et de sécurité. C’est en étant disciplinés et solidaires que nous arriverons à bout de cette crise”. Ce qu’il faudra retenir du message du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, c’est que l’état de Côte d’Ivoire est engagé dans la lutte contre l’épidémie du coronavirus. A cet effet, plusieurs mesures sociales ont donc été prises afin de soulager les populations qui payent le lourd tribut de cette crise. L’industrie de la nuit, maquis, restaurants, nights clubs…sont exemptés de taxes en cette période où les activités sont en berne. Voilà une sortie qui rassurera à plus d’un titre. Et sur l’état de santé du premier ministre, et sur l’engagement du gouvernement ivoirien aux côtés des populations.