• Save

Le COVID 19 est une réelle menace actuellement en Côte d’Ivoire. Alors que le Mali voisin n’enregistre que ses premiers cas, le pays du Cacao est déjà à près de 100 cas déclarés. Un couvre feu est décrété depuis ce mardi 24 mars. Objectifs, réduire de plus en plus les interactions alors que les activités nocturnes telles que boites de nuits, restaurants et bien d’espaces sont déjà fermés. La réelle question qui se pose en ce moment est celle du confinement. Le ministre de la défense, Hamed Bakayoko, il y’a quelques jours disait que l’heure n’était plus au débat, mais à l’action. Malheureusement, sur le terrain, les actions concrètes ne se font pas voir. L’on est toujours dans la phase de la campagne de sensibilisation et de prévention. Pendant que le coronavirus, lui, gagne du terrain. Dans le même ordre d’idée, le ministre de la défense a, à nouveau donné de la voix via sa page Facebook : « Respectez les mesures barrières ! Notre esprit de discipline constitue un rempart pour protéger les autres ». Comme l’on le constate, rien de concret jusque-là.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Coronavirus-Plusieurs cas détectés-Le personnel d’une banque mis en quarantaine-Le gouvernement touché-Allons-nous vers le confinement ?

Hamed Bakayoko-Coronavirus-Le gouvernement ivoirien donne certes, de la voix, mais…

Chaque jour, les membres du gouvernement ivoirien sont au front avec des messages de sensibilisation sur les réseaux sociaux. Le ministre de la défense, Hamed Bakayoko reprenait avant hier un message du président de la République, Alassane Ouattara : « J’exhorte toutes les forces vives de la Nation : les chefs traditionnels, les guides religieux, les leaders politiques, les élus, les artistes, les sportifs, les professionnels des médias et tous les autres membres de la société civile à se joindre au Gouvernement pour l’information et la sensibilisation de nos populations ». Mais jusque-là, aucune action concrète. A-t-on pris des mesures ? A-t-on prévu des masques en cas d’épidémie, comme cela n’a pas été le cas de la France, qui, au début de l’épidémie manquait de masques ? Y-a-t-il aujourd’hui un espace hospitalier aménagé où sont soignés les premiers cas testés positifs au Covid 19 ? Aucune politique pour rassurer les populations. Juste des mots, et des mots, qui, malheureusement au décompte final, ne pourront pas servir à grand chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.