• Save

Ce samedi 17 août s’est ouvert à Abidjan en Côte d’Ivoire le premier congrès ordinaire du COJEP ( Congrès Panafricain Pour la Justice et l’Egalité des Peuples), parti de Charles Blé Goudé qui a 18 ans d’existence. Ce congrès va durer deux jours, soit les samedi 17 et dimanche 18 Août. La place CP1 à Abidjan Yopougon baptisée en ce jour, Place Charles Blé Goudé a été prise d’assaut par des milliers de sympathisants du leader Ivoirien. Par vidéoconférence depuis la Haye où il réside depuis sa sortie de prison, il s’est adressé à ses nombreux militants.

Lire aussi : Eunice Zunon-Voici ses vrais rapports avec Dj Arafat : « Je l’ai aimé… »

Charles Blé Goudé : « Le vent a soufflé, la répression était là… »

« Je voudrais vous saluer et vous traduire ma fierté. Je vous appelle et je vous parle depuis la Haye. Depuis ce matin, vous avez envahi la Place CP1 qui vient d’être baptisée Place Charles Blé Goudé et j’accepte ce baptême. Chers amis, C’est avec beaucoup d’émotions que je vous parle. C’est avec beaucoup d’émotions que je vous voie aussi et que vous me voyez. Je voudrais féliciter le camarade Nogbou Hyacinthe pour plusieurs raisons. Il a travaillé dans des conditions très difficiles depuis de longues années. En 2015, je lui ai confié mon canari qu’il a bien gardé. Aujourd’hui, je suis sorti de prison et le canari est là. Les gens voulaient casser le canari parce qu’il y a l’avenir de la Côte d’Ivoire…Le vent a soufflé, la répression était là, mais vous avez été là aussi. En 2015, KKB était député et il est venu nous saluer à la CPI le président Laurent Gbagbo et moi. Lui et moi, venons de loin et nous irons loin. Je suis un acteur de l’histoire.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Guillaume Soro-Actuellement en France-Voici ses prochaines destinations

Il y’a ceux qui font l’histoire, ceux qui racontent l’histoire, soyez de ceux qui écrivent l’histoire. La nôtre, nous l’avons écrite dans la douleur ». Voici en introduction le discours de près d’une demi heure livrée par Charles Blé Goudé devant ses sympathisants. Dans son allocution, il a rendu un vibrant hommage à Laurent Gbagbo sur lequel nous allons revenir. Parlant de l’ennemi à combattre, Charles Blé Goudé a dit ceci :  »Notre ennemi, ce n’est pas un parti politique. Notre ennemi commun, c’est la pauvreté, le chômage des jeunes, des maux que nous devons combattre. A l’issue de ces deux jours de congrès, ce qui devrait être l’information capitale, ce sera la désignation de Charles Blé Goudé officiellement comme Président du COJEP.

Publicités

One thought on “Côte d’Ivoire-COJEP-Le parti de Charles Blé Goudé en congrès-Le message du leader Ivoirien : « Voici l’ennemi que nous devons combattre »”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.