On dit souvent que la valeur d’un homme réside dans sa personnalité, sa sagesse, sa créativité, son courage, son indépendance ou encore sa maturité. Histoire de paraphraser le célèbre avocat américain Mark Brinton. Dans la deuxième partie de l’interview de Charles Blé Goudé à ActuPeople.net (diffusée le 06 Octobre 2021 sur YouTube), le président du Cojep a tenu à rappeler les fondamentaux : ses valeurs et son combat politique. « Ce que nous avons traversé comme épreuve m’a nourri, mais je n’ai pas changé. Je suis resté attaché à mes valeurs…Tirer les leçons de ce qui m’a attristé, me réarmer de nouveau, aller de l’avant et partager cette expérience avec la jeunesse de Côte d’Ivoire, voilà ce, à quoi,je m’attelle… », souligne-t-il. Effectivement, Charles Blé Goudé respecte à la lettre ses principes et ne veut pas y déroger. Sa priorité : s’attarder sur les sujets de société qui touchent de plus près les ivoiriens plutôt que d’alimenter les débats stériles. En ce qui concerne ses relations avec son mentor Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé reste tout aussi ferme : ne jamais l’exposer à la vindicte populaire. Pour lui, la tribune légitime où il s’est toujours exprimé pour aborder les questions essentielles sur la Côte d’Ivoire est le Cojep, sa formation politique créée en 2001.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Interview Exclusive-Charles Blé Goudé-Le président Laurent Gbagbo et moi, ce n’est pas un parti qui nous lie…Que les gens cessent de nous opposer

« Je veux encourager les ivoiriens à s’intéresser aux problèmes des ivoiriens, aux maux de notre société… Tout combat a ses priorités, son moment et sa tribune… Ma priorité en ce moment et celle du Cojep, c’est la date de mon retour en Côte d’Ivoire pour que je puisse participer au débat politique de mon pays », explique Charles Blé Goudé, l’ancien ministre de la Jeunesse. Ce qui fait également écho en Côte d’Ivoire, c’est l’annonce (le 09 Août 2021) de la création de la future structure politique de Laurent Gbagbo. Par cette déclaration officielle, l’ancien président Ivoirien mettait ainsi fin au conflit interne qui l’opposait depuis 2015 à Pascal Affi N’guessan, au sein du Front Populaire Ivoirien, FPI. Au cours de sa déclaration, Laurent Gbagbo a aussi invité certains partis politiques proches de sa vision à se rallier. Mais pour le Cojep, l‘heure n’est pas aux alliances. « Un parti politique quand il naît, est animé par les membres fondateurs, ceux qui l’ont créé… Ensuite, on participe à son implantation pour aller partager son idéologie avec les populations et on crée des bases, des coordinations et des fédérations… Selon son idéologie ou son offre politique, il va essayer de se faire des alliés et partenaires… Il est trop tôt pour que le Cojep soit partenaire… Je suis un allié naturel du président Laurent Gbagbo et c’est ce qui compte… », soutient Blé Goudé.

Lire aussi : Madagascar-L’époux de la ministre de la communication fait tirer sur l’amant de sa femme

Charles Blé Goudé lors de l’interview accordée à la chaine YouTube Actupeople.net

Quand on lui demande ses rapports avec Simone Gbagbo ou encore Nady Bamba, (la nouvelle compagne de Laurent Gbagbo), l’ancien détenu de la CPI répond de manière « objective ». Selon Charles Blé Goudé, il ne faut pas faire d’amalgame entre la vie privée et la vie politique. « Je ne peux pas émettre un commentaire sur la vie privée de Laurent Gbagbo. Simone Gbagbo, la femme politique, est ma maman. J’ai fait la prison, maman Simone également… Pourquoi avoir de la haine contre elle quand on a partagé des épreuves similaires… J’ai de bons rapports aussi avec Nady Bamba… », indique-t-il. Les valeurs de Charles Blé Goudé reposent aussi sur sa famille biologique. Durant les moments d’incarcération, son père, ses frères et l’une de ses sœurs ont malheureusement perdu la vie. Une fois en Côte d’Ivoire, il compte leur rendre un hommage mérité. « Quand j’arriverai au pays, je vais aller m’incliner auprès des miens qui sont décédés. Je n’oublie pas aussi les membres de ma famille politique qui sont tombés au front… En franchissant cette étape, j’aurai respecté la douleur et les efforts qu’ils ont fait en me soutenant… », promet Charles Blé Goudé.