Charles Blé Goudé qui a déjà démenti les allégations du lanceur d’alertes, Chris Yapi, vient d’en remettre une autre couche. Alors que ce dernier avait laissé entendre qu’un passeport diplomatique avait été refusé au président du COJEP, Charles Blé Goudé par la voix de son parti a, justement tenu à faire taire cet autre mensonge sur son compte, qu’il ne souhaite laisser nullement prospérer. Aussi a-t-il tenu à publier le communiqué suivant : « Prétendu refus de passeport diplomatique à Charles Blé Goudé : Le démenti du COJEP. Depuis quelques jours, sous l’avatar Chris Yapi, une information mensongère relative à un prétendu refus de passeport diplomatique qu’aurait sollicité Charles Blé Goudé, le Président de notre parti, circule sur les réseaux sociaux. La direction du Cojep tient à apporter un démenti cinglant à cette autre vaine campagne de désinformation au sujet du leader Charles Blé Goudé. Le Cojep tient à informer l’opinion nationale et internationale que le président Charles Blé Goudé n’a jamais formulé une quelconque demande de passeport diplomatique.

Lire aussi : People-Eunice Zunon-Pour son one woman show-Ce que Charles Blé Goudé a fait !

Dès lors, une question mérite d’être posée: comment serait-il possible de refuser à une personne ce qu’elle n’a pas demandé?. La vérité est que le président Charles Blé Goudé a plutôt formulé une demande de passeport ordinaire via l’ambassade de la Côte d’Ivoire à La Haye. Les autorités de la Cour Pénale Internationale en sont pleinement informées depuis le 6 avril 2021. Les autorités ivoiriennes aussi ont été saisies depuis les dernières délégations dépêchées auprès d’elles. Car le président Charles Blé Goudé souhaite que l’obtention de son passeport et son retour en Côte d’ivoire s’inscrivent dans le processus de réconciliation en cours. Pour finir et pour ne point laisser prospérer le mensonge, le Cojep ne saurait rester sans réaction face à aucune campagne de désinformation au sujet de son Leader. Il opposera toujours l’information vraie à la désinformation, afin que nul n’en ignore et qu’aucun doute ne germe durablement dans aucun esprit ».