Charles Blé Goudé a pris la décision de dissoudre le conseil national du COJEP et son cabinet. Après des investigations menées par votre site d’informations, www.actupeople.net, voici quelques raisons avancées. Fidèle à sa ligne de conduite depuis les dernières élections présidentielles en Côte d’Ivoire, Charles Blé Goudé a pris la résolution de ne pas engager son parti pour les législatives prévues en mars 2021. Bien avant, il a décidé de retirer le COJEP de la plate-forme des partis de l’opposition. Bien entendu, dans cette logique, et en tant que leader, les membres de son bureau devaient s’en tenir à ces mots d’ordre. Mais le constat fait n’est pas celui auquel s’attendait le président du COJEP. Pour les élections législatives, auquel il a demandé à ne pas prendre part, des pions clés de son parti, à l’instar de Roselyn Blin, vice président du COJEP, Marcel Yavo et bien d’autres ont fait acte de candidature.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Charles Blé Goudé-Problème au sein de son parti-Il prend des décisions capitales

Même si ces membres du conseil exécutif du COJEP vont à ces élections en tant que candidats indépendants, ils sont étiqueté à la base, responsables du COJEP. Un hiatus énorme que ne pouvait laisser courir longtemps Charles Blé Goudé, qui en agissant en chef a tout simplement décidé de dissoudre le conseil national exécutif. Cela n’exclut en rien les membres du parti qui ne sont à ce jour, plus dirigeants de l’organe du parti. En plus du conseil national exécutif qui est dissous, le cabinet de Charles Blé Goudé aussi n’a plus droit de cité. Aussi Diaby Youssouf avant de nouvelles dispositions, n’est plus directeur de cabinet. Le secrétariat du parti tenu par Dr Saraka gère les affaires courantes jusqu’à de nouvelles décisions. Charles Blé Goudé qui s’adressera à ses militants le 31 janvier, éclairera davantage les lanternes.