La saignée continue dans les rangs du Groupement et Peuples Solidaires ( GPS), parti de Guillaume Kigbafori Soro. Après la défection de plusieurs de ses cadres que sont entre autres, Soro Kanigui, Alphonse Soro, Alain Lobognon vient à son tour de lâcher l’ancien président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire. Arrêté le 23 décembre 2019, voilà près de deux ans et demi que l’ancien ministre des sports croupit en prison. Alors que s’ouvre très bientôt son procès, il a publié un communiqué en date de ce vendredi 14 mai 2021. En démissionnant du MVCI, parti proche de Guillaume Soro, Alain Lobognon paye ainsi le prix d’une liberté retrouvée dans les jours à venir à la faveur du simulacre de jugement auquel il sera soumis dans les jours à venir.

Lire aussi : Prison d’Agboville-Ce que projette le député Alain Lobognon

Voici son message ainsi libellé : « Par courrier en date du 13 mai 2021, adressé au Docteur Louis Ouattara, secrétaire général du MVCI, le Ministre Alain Lobognon a rendu sa démission de toutes les instances de ce parti auquel il était lié politiquement. Le Ministre Alain Lobognon a décidé de mettre fin à son engagement au sein du MVCI pour une volonté personnelle de disposer de sa totale liberté, au moment où va s’ouvrir le procès devant le Tribunal criminel d’Abidjan où il comparaîtra en compagnie des autres prévenus arrêtés le 23 décembre 2019. Il entend ainsi comparaître en Homme politique affublé d’aucune appartenance politique. Le Ministre Alain Lobognon qui a partagé joie et plaisir de militer aux côtés de plusieurs amis, frères et camarades pour l’engagement commun en faveur de valeurs nouvelles en Côte d’Ivoire quitte le MVCI le cœur léger, sans regret, ni rancœurs ».