La République est à genoux. Si cela n’est pas le cas depuis de longs mois d’ailleurs. La liste des hautes personnalités, décédées est longue. Les malades, eux, se comptent du bout des doigts. Les présidents d’institutions, les cas d’Ahoussou Jeannot, président du Sénat, resigné, c’est le cas de le dire, à rester en Allemagne. Amadou Soumahoro, président de l’Assemblée Nationale, rentré des soins en Turquie, est invisible. Daniel Kablan Duncan, le vice-président démissionnaire est quant à lui, malade. Reclus, il est souffrant. Aucune visibilité en public, consumé par la maladie. A peine nommé, Patrick Achi est terrassé par la maladie. La République est malade. Et même très malade. Au point où elle se meurt.

Lire aussi : People-Hamed Bakayoko-L’ami des stars-Mario Balotelli-Kylian Mbappé-Ronaldinho-Matuidi…Tous ont partagé un moment avec le premier ministre Ivoirien décédé ce mercredi 10 mars en Allemagne

La Côte d’Ivoire est dans une tempête qui ne dit pas son nom. Après les élections législatives qui devraient donner lieu à un nouveau gouvernement, un autre agenda s’est imposé. Celui de l’organisation de funérailles nationales. Hamed Bakayoko décédé hier aura droit à des obsèques dignes de la nation avec un cortège de Chefs d’Etat et d’hommes d’affaires attendus sur les bords de la lagune Ebrié. Si rien n’a filtré de ce, dont souffre Daniel Kablan Duncan, la certitude de ce qu’il est malade, est avérée. En Juillet 2020, Daniel Kablan Duncan avait démissionné de son poste de Vice-Président. Et n’avait depuis cette date, fait une quelconque apparition publique.