En huit minutes, pratiquement, le temps de parole des présidents Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé s’est adressé aux Ivoiriens. Dans une posture solennelle eu égard au caractère historique de l’évènement, le président du Cojep a exhorté les Ivoiriens à suivre le chemin indiqué par Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo. “A nos yeux, cette rencontre revêt un caractère important en ce qu’elle a eu lieu entre les deux protagonistes principaux de la crise post-électorale”, dira-t-il d’entrée de jeu. Fidèle à sa démarche qui s’est toujours voulue pondérée et réconciliatrice, c’est un Charles Blé Goudé circonspect et précis qui s’est adressé à l’opinion avec des mots forts : “Les deux personnalités ont affiché clairement leur volonté partagée de tourner définitivement la page de la belligérance pour conduire notre pays sur le chemin de la paix, de la réconciliation, surtout la normalisation de la vie politique.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Rencontre Alassane Ouattara-Laurent Gbagbo-Une ère nouvelle pour le pays ?-Ce qu’ils se sont dits !

Je salue cette initiative qui amorce une étape nouvelle. Les présidents Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo nous indiquent, par cette rencontre le chemin à suivre. Le chemin du pardon et celui de nous rassembler à nouveau. A nous de bâtir de nouveau notre pays dans une communauté de paix…”. Aussi exhortera-t-il les Ivoiriens à faire fi des récriminations, à laisser derrière soi ce qui a pu les diviser hier. Voir Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo, s’embrasser et sourire est un acte fort pour Charles Blé Goudé qui demande de facto à ses compatriotes de se mettre dans de telles dynamiques. Le président Charles Blé Goudé rêve ainsi d’une Côte d’Ivoire politiquement unie à l’instar du Ghana voisin dont les anciens présidents sont dans une parfaite osmose. Aussi a-t-il eu un mot pour les victimes des différentes crises que la Côte d’Ivoire a traversées ces dernières années, tout en appelant à la libération des prisonniers politiques. In fine, il s’est posé comme le trait d’union à l’image de cette aiguille devant servir à coudre ce qui aura été déchiré autrefois. Conforté par la décrispation de la situation politique en Côte d’Ivoire, Charles Blé Goudé est plus que jamais déterminé à se saisir de son bâton de pèlerin pour faire le tour du pays, une fois de retour. Pour l’heure, il reste en attente de son passeport tout en s’armant de patience comme il l’a indiqué sur plusieurs chaines de télévisions qui l’ont interrogé suite à la rencontre entre les présidents Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo.