• Save

L’on présageait de l’opacité qui aurait prévalu après le communiqué suite à l’évacuation urgente à Paris ( France) , du premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly. Et ce, dit-on, “pour un contrôle médical”. Même si le mal est plus profond que ça, l’on s’en tiendra à cette information officielle du moment où la loi de l’omerta est observée chez les membres du gouvernement, qui, pour la plupart n’ont pas osé publier un traître mot sur l’état de santé d’Amadou Gon Coulibaly. Or mis, le ministre Albert Mabri Toikeusse, sorti des rangs, et qui a publié un message de compassion : “Prompt rétablissement au premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Qu’Allah l’assiste”. Étrange publication, surtout qu’il ne s’agit que “d’un tcheking médical”, qui, somme toute était prévu au mois d’avril. En 2012 déjà, Amadou Gon Coulibaly avait subi une transplantation du cœur à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Sans doute, c’est dans cet établissement hospitalier qu’il est gardé actuellement. Revenons tout de même sur le film de son évacuation urgente en France.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Malade-Évacué d’urgence en France-Ce qui est arrivé au premier ministre Amadou Gon Coulibaly-Hamed Bakayoko aux commandes-Le communiqué intriguant de la présidence

Amadou Gon Coulibaly-Malade-Il est arrivé ce dimanche matin à Paris

Hier samedi 02 Mai, à la mi-journée, des rumeurs pressantes se font l’échos du malaise du premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Illico, le president de la République, Alassane Ouattara quitte Assinie pour Abidjan. Vers 19heures, l’état du pensionnaire de la primature se dégrade. A 21 heures, des dispositions sont prises afin qu’il soit évacué en France. Autour de 22heures, l’avion qui le transporte, décolle du GATL à Abidjan Port Bouët pour Paris. Une heure de temps après, un communiqué annonce qu’une telle évacuation sanitaire urgente est du fait que : “le premier ministre Amadou Gon Coulibaly se soit rendu à Paris pour un contrôle médical”. Au niveau du gouvernement ivoirien, l’on se veut rassurant, arguant qu’arrivé très tôt ce matin en France à Paris, le premier ministre ivoirien va pour le mieux.

Publicités