Une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux montre Koffi Olomidé aux mains des forces de l’ordre. La scène s’est déroulée aujourd’hui au Congo à Kinshasa. Le site Voice of Congo qui donne plus de détails sur cette affaire précise que la star de la musique congolaise a été arrêtée ce mercredi, puis relaxée par la suite. Et ce, pour les raisons suivantes libellées ici par son avocat, Tony Mwaba : “Il est reproché à mon client d’avoir présenté au public et diffusé dans les médias huit de ses chansons”.

Lire aussi : Zouglou-Séparation avec leur producteur-Le communiqué de presse du groupe Magic Diezel

En effet, la commission nationale de censure du Congo aurait interdit la semaine dernière la diffusion des chansons “Elégance”, “La femme de quelqu’un”, “Pipi”, “Jour de joie”, “Ba esclaves”, “Alidor”, “Tata Ngwasuma” et “Tata mobimba”. Là où une amende aurait suffi, on voit dans la vidéo qui est partagée sur les réseaux sociaux, Koffi Olomidé supplier les agents commis pour son interpellation les supplier de ne pas le filmer. Un préjudice à son image et à sa dignité pour lequel il pourrait poursuivre ceux qui ont été mandatés pour l’arrêter.