Avec plus de 500 mille abonnés sur Facebook, Eunice Zunon fait partie des comédiennes web les plus influentes de la blogosphère Ivoirienne. Avec ses vidéos collage très originales, elle fait montre d’une certaine ingéniosité dans sa revue de l’actualité people sur les réseaux sociaux. Aucun sujet n’échappe à Eunice Zunon. Que ce soit le sport, la musique, la culture, voire la religion, fonction de l’intérêt, elle interagit. Dans sa chronique de ce dimanche 17 janvier, elle s’est attaquée à un sujet sensible, celui de la religion. Dans un extrait de l’une de ses prédications datant de 2018, le pasteur Marcello Tunasi s’en prenait à l’église catholique. Cette sortie a donc interpellé la web comédienne, qui, à sa façon a essayé de mettre cela à la lumière dans une certaine dénonciation. Malheureusement, source de polémiques, l’extrait en question, vu qu’il date de 2018 n’était plus d’actualité. Elle a donc fait l’objet de furie d’une partie de ses followers. En toute humilité, elle a reconnu son erreur et a tenu à faire une publication afin de s’excuser.

Lire aussi : People-Pourquoi Eunice Zunon veut forcement faire croire à une relation amoureuse avec l’artiste camerounais, Tenor ?-Ce qui s’est passé lors de leur échange en direct via Instagram

Eunice Zunon : “Mon intention était de prôner la paix”

Au vu de l’ampleur qu’avait eu cette affaire par le passé. Et qui avait amené Marcello Tunasi à présenter ses excuses à l’église catholique, Eunice Zunon a tenu à faire les précisions suivantes : “Loin de vouloir remuer le couteau dans la plaie, mon intention était de prôner la paix pensant que la vidéo du pasteur Marcello Tunasi était récente puisqu’elle a été plusieurs fois publiée ces temps ci par des pages people que je suis. Venant à peine d’être informée qu’elle date de 2018. Après quoi, il y a eu des excuses suivies d’une bonne entente, je tenais à présenter mes sincères excuses au pasteur Marcello ainsi qu’à l’église catholique pour ma vidéo qui a peut être réveillé de mauvais souvenirs. Vive l’amour du prochain, l’entente, mais aussi et surtout la tolérance et la paix”.