Sans trop de bruits, mais avec beaucoup d’assurance et du talent, Bénédicte Kouadio s’impose et se révèle comme l’une des actrices qui incarne le futur du Cinéma ivoirien. Son background parle pour elle. Des rôles majeurs dans les films ivoiriens. Et pourtant tête bien pleine et studieuse, fonctionnaire de l’Etat de Côte d’Ivoire, Bénédicte Kouadio est venue au cinéma juste par fascination : “Je suis venue au cinéma par curiosité. A force de suivre la série Class A avec des jeunes pleins de talent camper des personnages, je me suis dite pourquoi pas moi ?” . Une interrogation qui allait la conduire sur des pistes et la providence avec des rencontres qui vont lui permettre de commencer à déployer le talent d’actrice qui sommeillait en elle.

Lire aussi : Coupé décalé-Ce que Molaré fait au Maroc-Les images de sa soirée cigare champagne

Bénédicte Kouadio : “J’ai aimé jouer le rôle de la jeune orpheline”

Avec un niveau de licence 3 de l’université de Cocody, Bénédicte est titulaire d’un diplôme de prothésiste dentaire. Née à la maternité Marie Thérèse Houphouët Boigny d’Adjamé, de l’école primaire au secondaire, elle fait ses études dans cette commune. Happée par l’amour du cinéma, lorsqu’elle fait la rencontre de Fadiga De Milano et du réalisateur Sylvestre Bony, elle a là toute l’occasion de donner libre cours, enfin à sa passion. Le premier casting auquel elle se présente, elle est retenue. Après une formation d’un an et demi, elle participe à son tout premier film intitulé “Maison Blanche” du producteur André Marouni.

Lire aussi : Paris-Flore De Lille-Les photos de son anniversaire de folie-Un admirateur offre une voiture à la Camerounaise

Dans le rôle d’une jeune fille commère, à travers cette première production, elle se fait remarquer et enchaîne les rôles. Mais le personnage qu’elle aura apprécié à ce jour est celui-ci : “La majorité des films dans lesquels j’ai joué m’ont marqué. Mais j’ai surtout aimé jouer le rôle de la jeune fille orpheline chassée par sa belle mère au point où elle s’est retrouvée dans la rue, obligée de manger dans les poubelles…”. Même si elle a suivi le parcours classique, il n’en demeure qu’elle apprécie les jeunes comédiennes qui se sont révélées grâce au Web, car dit-elle : “De nos jours, Internet et les réseaux sociaux sont des outils incontournables de communication. Tout chemin mène à Rome, dit-on…”. Regard candide, placide, Bénédicte Kouadio dégage une certaine sérénité et une assurance qui l’aideront dans la suite de sa carrière. Côté photos, elle pose assez bien. La preuve, ces images pour les lecteurs d’Actupeople.