C’est le genre de faits divers dont sont friands les internautes. Et qui font l’effet d’un bruissement sans pareil sur les réseaux sociaux. Il y’a eu le micro-trottoir qui mettait à l’index une jeune dame qui parlait de son défunt père, un certain « Kalou Paul ». Cette histoire avait fait l’objet d’une trainée de poudre sur les réseaux sociaux. Dans le même registre, l’on a eu l’affaire Deversailles à propos du balai détecteur de mensonge. Cette nuit, c’est Camille Makosso, le sulfureux homme de Dieu qui a rendu public la conversation entre une dame mariée et son amant lui aussi marié. Le pseudonyme donné par l’homme à son amante qui est « lapine » est déjà relayé à profusion, avec des déclinaisons telles que « Lapinou », « lapina ». Camille Makosso, outre ses évangélisations sur les réseaux sociaux est un véritable canal de propagande suivi par plus d’un million 500 mille personnes via Facebook.

Lire aussi : Politique-Camille Makosso déclare la guerre à Guillaume Soro : “Alassane Ouattara t’attend pour lui donner des conseils”

A partir de sa page désormais certifiée, il se livre à une prise de parole quasi permanente sur divers sujets. Le dossier Fally Ipupa et son ex femme ne lui a pas échappé. Dans la même veine, il annonce des révélations exclusives, selon ses dires sur « l’assassinat » d’Idriss Déby Itno. Le « makossogate » est encore dans les mémoires. C’était lors de sa farouche opposition d’avec l’avatar Chris Yapi. D’aucuns avancent que cet épisode aurait coûté à Sidiki Konaté, son poste de ministre. Avec toujours de nouveaux dossiers, l’affaire de l’infidélité éventée par Camille Makosso sera commentée à profusion pendant quelques jours sur les réseaux sociaux.