• Save

Un scandale qui en appelle plusieurs autres scandales de trop. C’est ce, à quoi l’on assiste en ce moment entre les chanteuses camerounaises Lady Ponce et Mani Bella. Après les révélations publiques de Dieu Cyclone, qui a traité son épouse Lady Ponce d’infidèle, Mani Bella a cru bon de s’inviter au débat. Elle a alors attaqué Lady Ponce qui n’est pas restée silencieuse à son invective. Sans la citer, la promotrice du Bikutsi a publié le message suivant sur sa page Facebook, indexant Mani Bella : « Voilà le sourire que tu affiches quand une collègue se vante ( celle qui s’agite beaucoup) d’être fidèle et d’avoir 3 enfants avec son mari… suivez mon regard …alors que parmi les 3, l’un est l’enfant de mon cousin Christian, et le « mougou » ( l’homme) de la maison croit que c’est son fils. Oubliant que je l’avais sauvé des mains d’un sidéen en Allemagne et contribué à son mariage en lui donnant comme cadeau de mariage des soins de maquillage. Ma chère, il ne faut jamais jeter la pierre là où tu caches ta bouteille. Venez, je suis le coffre fort. Et la honte sera énorme quand tu découvriras plus tard que je pourrais t’employer après nos carrières pigmentées. J’ai été ton mentor, ne l’oublie jamais… ».

Lire aussi : Cameroun-Scandale-Lady Ponce-Humilié, excédé…son époux révèle ses infidélités-La chanteuse engage une procédure de divorce-Elle reporte son concert à l’Olympia-Ce message qu’elle lui avait écrit

Attaque entre Lady Ponce et Mani Bella-Un scandale de trop

  • Save

A la suite du message de Lady Ponce qui indexait l’auteure de la chanson « dans la sauce » et « Je suis pala pala », celle-ci n’a pas tardé à réagir aussi via sa page Facebook officielle : « La tête que fait mon « mougou » ( homme) depuis 8 ans quand il voit une grande sœur indigne qui vante son piment en public, sans domicile fixe dans son pays malgré son succès, qui traite son mari de margouillat devant le monde entier, dire à sa femme que la mère de ses 3 enfants qui le respecte aux yeux du monde, qu’il n’est pas le père de son premier fils. La honte de ça…Tu n’as encore rien vu ! Matelas public certifié ! Cherches un kundé, une nomination au kora, un afrima car depuis que tu chantes bien là, tu n’as jamais rien eu….Cherches aussi un homme qui pourra remplir ton frigo et reviens écrire…On va courir ! Mon mentor, où ça ? Quand ? Tu es quoi ? Tu as quoi ? Je vais te manquer le respect là en vrai… idiote ». Un scandale de trop dont aurait pu se passer ces deux chanteuses. Et qui, hélas, est relayé en masse sur les réseaux sociaux.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.