Rama la slameuse est une artiste burkinabé atypique. Avec ses 200 mille abonnés sur Facebook, elle fait le buzz à chacune de ses publications. Pour son spectacle de fin d’année, elle a, dit-elle commandé une même robe, modèle unique du genre dans deux pays différents, une, aux Etats-Unis et une autre en Turquie. Laquelle robe couterait 2 millions de Fcfa. Pour l’arrivée de l’une de ses robes, la nuit dernière au Burkina Faso, l’aéroport de Ouagadougou a été prise d’assaut. Des journalistes people, des fans se sont donnés rendez vous pour accueillir la fameuse robe comme en témoigne cette publication du journaliste Burkinabé, Youssef Ouédraogo : « Beaucoup de personnes s’étonnent, voire s’offusquent de voir des journalistes culturels se bousculer à l’aéroport international de Ouagadougou pour attendre la fameuse « robe nationale » de l’artiste Rama la Slameuse. Sous d’autres cieux, des journalistes pourchassent des célébrités pour faire des interviews, c’est aussi bien normal que des journalistes culturels s’intéressent à l’information qui peut paraître banale, mais pas ordinaire. Une robe qui coûte environ 3000 euros ( soit 2 millions de Fcfa) en provenance de la Turquie, n’est pas un non- événement dans le monde de la presse people. Cette information devrait intéresser un journaliste people ».

Lire aussi : People-Love-Aïssata Dia-Miss Côte d’Ivoire 2013-Un footballeur avec qui, elle a eu une relation semble toujours amoureux d’elle-Le message qu’il lui a laissé

Rama la slameuse-Au lendemain de l’arrivée de sa fameuse robe, elle menace !

Alors que la nuit dernière, elle a mobilisé toute la presse people Burkinabé pour l’arrivée de sa robe de 2 millions de Fcfa, très tôt ce matin, via sa page Facebook, Rama la slameuse a proféré des menaces à travers cette publication : « Vociférez, parlez, mais un rappel de mémoire. Cette Rama la Slameuse qui a été incarcérée et humiliée un jour n’est plus la même Rama la Slameuse que vous avez sous les yeux aujourd’hui. Aucun mortel, aucun être humain, aucun vivant ne peut se mettre au travers de mon chemin et voir le levé du soleil ou le coucher du soleil à nouveau. Quiconque osera sera une leçon pour les autres. Même dans sa prochaine vie sur terre, il m’évitera. Aucun mortel ne prend mon argent sans ma volonté et le bouffer pour survivre. Cet argent, tu le prendras en échange de ton propre sang. Si tu oses te mettre au travers de mon chemin, tu mourras cruellement par accident sous le regard de tous. Je n’ai de relation avec aucune autorité, mais j’ai des relations avec lucifer. J’ai des relations avec le monde des ténèbres. J’ai des relations avec les forêts sacrées des esprits imbattables. Suivons ensemble alors. L’être humain à deux facettes et notre partie visible cache notre réalité… ». Sans commentaire