• Save

“J’ai eu l’honneur d’être reçu par son Excellence Monsieur Roch Marc Christian Kaboré, Président du Faso. En sa qualité de premier capitaine de l’équipe nationale les Étalons, j’ai tenu à lui témoigner ma gratitude pour tout ce qu’il fait pour le football Burkinabè. J’ai aussi profité de ces instants pour lui annoncer officiellement, mon intention de mettre fin à ma carrière internationale, la fin de mon aventure avec les étalons du Burkina Faso et lui remettre définitivement mon numéro porte-bonheur “15””. C’est en ces mots qu’Aristide Bancé, footballeur Burkinabé, 35 ans, 79 sélections pour 24 buts, a informé l’opinion de son retrait de la scène internationale. Une aventure avec les Étalons auréolée de deux médailles lors des Coupes d’Afrique des Nations 2013 et 2017.

Lire aussi : Election Présidence de la Fédération Ivoirienne de Football ( FIF)-Exclusif-En conclave depuis ce matin-Après un vote à bulletin secret-Les arbitres de Côte d’Ivoire choisissent Didier Drogba

Pour le colosse attaquant Burkinabé qui aura connu 22 différents clubs, il n’avait qu’un seul rêve : “Aristide Bancé ne jurait que par l’équipe nationale. Pour lui, ses performances au sein des Étalons primaient sur ses prestations en club. Il ne rêvait que donner du plaisir à son pays, aux supporters des Étalons”. Pour preuve, dans son message qui rend officiel, la fin de sa carrière internationale, il a ces mots qui en disent long : “A tous mes fans du mythique Stade du 4 Août, un “big up” spécial car vous m’ avez rendu grand”. Celui que l’on surnommait Big au sein de la sélection nationale Burkinabé va se consacrer désormais à un énième challenge en Guinée avec la formation du Horaya. Humainement, Aristide Bancé reste un homme attachant, avec de grandes et belles valeurs. Bonne retraite internationale, Champion. Tu es allé au bout de tes rêves.