• Save

Après des propos pas du tout appréciés par les autorités au Burkina Faso, le panafricaniste, Kemi Seba est détenu à la gendarmerie à Ouagadougou depuis le samedi dernier. Dans une publication via les réseaux sociaux, le bureau central de l’ONG urgences panafricanistes lance un ultimatum au pouvoir Burkinabé.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Le ministre Alain Lobognon et les 15 détenus du parti de Guillaume Soro passeront le réveillon de Noël à la MACA

Arrestation de Kemi Seba-Poursuite ou relaxe, le procureur se prononcera demain matin

« Kemi Seba, président de l’ONG Urgences Panafricanistes se trouve depuis samedi soir détenu dans les locaux de la gendarmerie. Poursuivi depuis dimanche pour avoir dénoncé la soumission de nos chefs d’Etats au néocolonialisme français, il entame sa quatrième journée de détention et se retrouve injustement mis aux arrêts dans le pays qualifié par lui-même comme étant «la capitale du panafricanisme ». L’attitude pleine de servilité des chefs d’Etats du G5 Sahel, à l’égard d’un Macron ayant l’âge d’être leur fils ne fait pas honneur à l’éthique africaine. Avec ou sans votre aval, notre génération sera celle qui mettra définitivement fin à la présence coloniale française sur le sol africain. Notre sagesse est infinie, mais notre patience a atteint ses limites. Nous vous donnons 24 heures pour libérer Kemi Seba ou nous initierons la plus grande campagne de discrédit jamais lancée contre un régime africain. 24 heures, le compte à rebours est lancé ».

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.