• Save

Serey Dié Geoffroy, milieu défensif de l’équipe de Neuchâtel en division 1 suisse est très en colère. Il n’est pas du tout content. Et a tenu à extérioriser cela. Et ce, suite à l’acte qui fait l’objet de courroux en ce moment, tant sur les réseaux sociaux, que dans les chaumières à Abidjan. En effet, lors d’un contrôle de routine alors qu’il était en faute, un ressortissant tunisien a giflé un policier ivoirien. La scène filmée a inondé la Toile. De quoi, à irriter plus d’un. Et surtout l’ancien capitaine des Éléphants de Côte d’Ivoire qui a tenu à publier le message suivant sur sa page Facebook officielle: « La Côte d’Ivoire n’est pas un refuge pour les ivoiriens », dit-il en substance.

Lire aussi : Paris-Menaces sur le concert de Fally Ipupa à l’Accor Hôtels Arena-Voici la décision prise par le préfet de Police

Abidjan-Un policier giflé-Serey Dié en colère : « J’ai vraiment mal au cœur »

« Désolé, je n’ai pas pour habitude de parler de ce genre de situation sur ma page, mais là, trop c’est trop. Pourquoi nous devons toujours accepter ce que les autres ne vont jamais accepter ? Porter main à un homme en tenue, j’ai vraiment mal au cœur et je jure que si j’étais présent sur les lieux, j’aurais défendu l’image de mon pays au prix de ma vie, parce que je considère cet acte comme une humiliation. Dans leurs pays, un simple regard suffit pour que tu sois suspecté, mais chez nous, ils osent taper nos autorités…A notre soldat, si c’était un ivoirien qui t’avait giflé, tu l’aurais mis au respect, mais pour ce con, tu as gardé ton sang froid. Faites vous respecter parce que vous êtes notre fierté. Ne vous laissez pas influencer, car nous sommes de tout cœur avec vous. J’espère que cela ne restera pas impuni, car la Côte d’Ivoire n’est pas un refuge pour les IVOIRIENS…La Côte d’Ivoire, c’est notre pays…vous accepter comme des frères ne vous donne pas le droit de vous croire au dessus de nos lois, car si vous êtes riches, nos valeurs ne sont pas à vendre ». Serey Dié a ainsi tenu à exprimer sa colère pour cet acte déplacé condamné à l’unanimité. Aux dernières nouvelles, le directeur de la police nationale a reçu le policier qui a été giflé par le ressortissant tunisien.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.