Suy Fatem, Coco Emilia, Nathalie Koah, Emma Lohoues …Elles étaient quatre au départ pour incarner la première édition du salon de la mode, Life style and beauty festival. En ligne de mire, Suy Fatem, Miss Côte d’Ivoire 2018. Au final, cette égérie représentative de la beauté Ivoirienne aura brillé par son absence. Elle aura tout simplement été éjectée. Les raisons d’une telle humiliation se trouvent dans le récit qui va suivre. En effet, la création d’un tel salon s’est traduit par l’arrivée de marques internationales sur le territoire Ivoirien et l’émergence de nombreux stylistes, coiffeurs, accessoiristes africains. Fort d’un tel constat, Voodoo Group et Life TV ont donc lancé la 1ère édition du salon de la mode et de la beauté : le life style and beauty festival, un salon dédié aux professionnels et amateurs de la mode et de la beauté en Afrique.

Lire aussi : Cinéma-Halima Gadji-Maîtresse d’un homme marié-Elle fait des révélations sur ses rapports avec Youssou N’dour : “Il m’a parlé comme si j’étais sa fille…”

La première édition de ce festival itinérant s’est ainsi déroulée du 21 au 23 mai mai à Abidjan en Côte d’Ivoire. On y a vu défiler une pléiade de stars avec en trame de fond, Nathalie Koah et Emma Lohoues comme attraction. Ces people ont animé des tables rondes autour de thématiques inhérentes à la beauté. Alors que son absence était criarde, Suy Fatem s’est faite remplacer au pied lever par Sery Dorcas pour le thème qu’elle devait développer. Pour justifier de sa non participation, les raisons avancées par Emma Lohoues sont une nette humiliation : “La télé réalité qui nous réunissait, Nathalie Koah, Coco Emilia, Suy Fatem et moi, c’est du réel. Ce que vous avez vu est réel. Nous nous sommes disputées et nous nous sommes réconciliées ensuite. La mauvaise éducation de Suy Fatem que nous avons relevée est un fait bien réel. Elle est très mal éduquée, impolie. Par ailleurs, elle ne fera plus partie du casting des lifeuses. Suy Fatem était dans notre groupe Whatsapp et nous l’avons enlevé parce que c’était la taupe . Elle faisait fuiter nos informations”.