• Save

Décédé le 5 janvier 2020 aux Etats-Unis, la dépouille du colonel Issiaka Ouattara Wattao est arrivée ce dimanche 2 février à Abidjan. En attendant les hommages de la nation, le corps inerte du robuste militaire a été accueilli par le ministre de la Défense et plusieurs officiers supérieurs de l’armée de Côte d’Ivoire. Mais ce qui aura retenu l’attention, c’est ce silence coupable de plusieurs membres du gouvernement en l’occurrence le premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Lire aussi : Etats-Unis-Prière sur la dépouille du colonel Issiaka Ouattara Wattao-Le tweet intriguant de Guillaume Soro en latin

Et surtout la Télévision nationale qui, dans son édition du 20 heures n’a daigné faire échos de l’arrivée de la dépouille du colonel Wattao. L’on attend de voir la suite. Et ce que sera réservé comme hommage à celui dont la figure tutélaire aura marqué à jamais la rébellion ivoirienne. A ce propos, Guillaume Soro dira en hommage dès les premiers jours de son décès : «En effet, l’irréparable s’est produit. L’un des piliers du 19 septembre 2002 s’est effondré. Je dis bien, un des piliers. Je pense à ses enfants et à toute sa grande famille. Je reviendrai sur l’homme ». Proche de Guillaume Soro, depuis la mort du colonel Issiaka Ouattara Wattao, le président de Générations et Peuples Solidaires s’est fendu de plusieurs hommages à la mémoire de son fidèle ami.