• Save

Profonds soupirs, douleurs sans noms, ni visages. Une seule interrogation “Pourquoi ça ?”. Une interrogation lourde et pleine d’intrigues. Guillaume Soro ne pleure pas seulement un ami, ni un frère. Il exprime sa douleur et des regrets. Une question à plusieurs inconnus. “Pourquoi tout ça ?”. “Pourquoi c’est à moi que tout cela doit arriver ?”. “Pourquoi m’empêcher d’aller accompagner mon ami à sa dernière demeure ?”. “Pourquoi tous ces agissements à mon égard ?”. La publication de Guillaume Soro via Tweeter est stipulée ainsi : “Les voies du Seigneur sont insondables. Ainsi, il sera enterré ! Moi, si loin. Je serais en effet de trop ! Pourquoi ça ? Dieu seul sait. Adieu Wattao. C’est le chemin final de tous…”.

Lire aussi : Etats-Unis-Prière sur la dépouille du colonel Issiaka Ouattara Wattao-Le tweet intriguant de Guillaume Soro en latin

Tout un aveu d’impuissance. Guillaume Soro ne sera pas là pour l’ultime adieu au colonel Wattao, son fidèle et loyal serviteur qui sera enterré le 7 février prochain. Passés ces moments d’émotions, de douleurs et de regrets, celui que l’adversité galvanise davantage devrait être d’attaque. Il a déjà prévenu : “Personne ne me réduira au silence…”

2 thoughts on “Abidjan-Décès-Arrivée de la dépouille du colonel Issiaka Ouattara Wattao à Abidjan-Pleurs, douleurs et regrets de Guillaume Soro : “Pourquoi ça ?””

Comments are closed.