• Save

La police nationale de Côte d’Ivoire fait un bilan au quotidien quant au couvre feu en vigueur. Si dans les premiers jours, l’on a assisté à plusieurs violations des droits de l’homme, les choses sont vite rentrées dans l’ordre. Après des tournées de sensibilisation, les populations ont intégré le mode opératoire. Les abus ne sont donc plus fréquents. Dans la capitale à Abidjan, le bilan de ce lundi 13 avril fait cas de zéro personne interpellée. Les 43 cas réfractaires à la loi, qui n’ont pas respecté le couvre feu ont été recensés à l’intérieur du pays. Il y’a eu 4 décès ce jour. La police ne mentionne pas si ces décès ont eu lieu à Abidjan ou à l’intérieur du pays, mais elle précise tout de même que ce sont des décès naturels qui ont eu lieu à domicile.

Lire aussi : Séguéla-Hamed Bakayoko-Testé positif au coronavirus-Une journée de jeûne et prière pour le ministre de la Défense

Des personnes ont été assistées cette nuit. Elles sont au nombre de 17. Six motos ont été mises en fourrière à l’intérieur du pays. A noter que les cas confirmés de personnes testées positives au coronavirus en Côte d’Ivoire étaient ce dimanche 12 avril, de 574. Le couvre feu, l’une des mesures phares prises afin d’éviter la propagation du virus suit son cours. Les éléments du général Youssouf Kouyaté, Directeur Général de la police nationale essaient de faire respecter au mieux le couvre feu. De plus en plus, des voix s’élèvent pour demander un confinement total, quitte à ce que cette décision entraîne de fâcheuses conséquences sur le plan social.