Affublée de l’appellation diva, Josey a acquis ce samedi 26 juin ses lettres de noblesse d’artiste chanteuse. Elle peut être fière de se faire appeler désormais diva. D’autant plus que le concert live qu’elle a livré au palais de la culture de Treichville à Abidjan était son baptême de feu. Elle l’aura vivement réussi. Braquant sur elle, pour son premier coup d’essai, une pléthore d’annonceurs et de personnalités. C’est dire combien son talent fait l’unanimité dans le microcosme musical Ivoirien. Oui, Josey est enfin une diva représentative de ce qu’Aïcha Koné a pu faire autrefois pour la musique féminine en Côte d’Ivoire emmenant avec elle toute une génération. Josey est le fer de lance de ces jeunes chanteuses à voix qui se lancent dans le bain.

Lire aussi : Abidjan-Salon de la mode-Life style and beauty festival-Suy Fatem-Miss Côte d’Ivoire 2018 éjectée-Les raisons profondes d’une humiliation

Elle devient ainsi leur muse. Elle montre la voix. Donne le « la ». Longtemps dans l’antichambre, Josey a fait du chemin. Elle a affiné ses performances vocales dans bien d’espaces. Le Graal, l’examen final, c’était hier. Avec brio, majestueuse et étincelante de beauté de par bien de chorégraphies, elle a assuré. Portée par des fans déchaînés dont l’ardeur n’a pas failli malgré la pluie, Josey a assuré dans un live démentiel. Bravo à l’équipe de Schama Prod, son équipe de production qui a mis les petits plats dans les grands afin d’assurer un spectacle de qualité et de rêve. Bravo Josey, bravo l’artiste, bravo la diva.